PortailAccueilGalerieDossiersFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Les bulletins loup N° 26 et 27 viennennt de paraitre : http://nature-biodiversite.forumculture.net/t69-bulletin-loup-oncfs-mars-1998-a-septembre-2012 pourles lire "sans problème" les enregistrer puis les ouvrir sous Adobe reader X

Partagez | 
 

 Le paradoxe du chasseur ou le sanglier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Michel
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 2957
Age : 68
Localisation : Drôme
Date d'inscription : 31/05/2006

MessageSujet: Le paradoxe du chasseur ou le sanglier   Mar 23 Déc 2008 - 9:47

Aux dires, du chasseur de base, les sangliers sont une plaie nationale, qui justifie nombre de battues, car on n’arrive pas en s’en défaire, et les indemnités versées aux agriculteurs ne cessent d’augmenter !!

Citation :
La part du sanglier dans ces dégâts représente environ 83 % du montant total de l’indemnisation, soit près de 19 millions d’Euros en 2006. Pour comparaison toujours la même année, le ministère chargé de la protection de la nature a engagé 690 000 euros afin d'indemniser les dégâts du loup. En 2005, une somme supérieure d'un montant de 986 500 euros avait été engagée pour faire face à des dégâts plus importants. Ce qui, même en prenant l’année la plus élevée, fait 20 fois moins !! On est vraiment loin et même très, très loin de la somme des dégâts provoqués par les sangliers et payée par les chasseurs !!

Depuis trois ans maintenant, le volume financier moyen des dégâts causés par le sanglier s’établit à
83 % du montant total des indemnisations versées aux agriculteurs ; celui du cerf à 14 % et enfin celui
des autres espèces (majoritairement le chevreuil) à 3 % seulement. Le sanglier est donc
sans conteste l’espèce qui commet le plus de dégâts en zone agricole.

http://www.google.fr/search?hl=fr&sa=X&oi=spell&resnum=0&ct=result&cd=1&q=degat+du+sanglier+en+france&spell=1


Les dégâts du sanglier son payées aux agriculteurs par les fédérations départementale de chasse, qui trouvent leurs subside auprès des chasseurs bien entendu (timbre grand gibier).

Alors question, pourquoi le sanglier, n’est-il pas classé nuisible dans tous les départements ? Ce qui résoudrait d’un coup les problèmes, plus de tirs de la part des nemrods affiliés et surtout moins de dépenses…et maintenant qu’ils sont affiliés a la protection de la nature….

L'article R427-7 du code de l'environnement précise :

Article II. - L'arrêté du préfet est pris après avis de la commission départementale de la chasse et de la faune sauvage et de la fédération des chasseurs. En 2006, le sanglier est classé gibier dans 48 départements, nuisible dans 38 départements et nuisible et/ou gibier dans 7 départements. Il pourrait être ainsi éradiqué comme ce fut le cas du loup au début du 20 ème siècle ! Ce qui résoudrait bien des problèmes…Le renard lui est classé nuisible sur presque la totalité des 93 départements français…

Au contraire on peut lire sur certains sites de chasseurs ou plutôt de fédération de chasseurs, car les fédérations ne tiennent pas le même discours que les « pinpins » de la base qui eux n’en tirent jamais assez..

Par exemple monsieur Benoît Guibert Fédération Nationale des Chasseurs écrit :

Citation :
Seules 367 communes (soit 1.0 % des communes) concentrent à elles seules le quart de la totalité des dégâts de sangliers (4 750 000 €) ;[…]

Les dégâts de sangliers sont donc en réalité particulièrement localisés et géographiquement concentrés. Plus des 9/10èmes de la France échappent à l’image classiquement véhiculée par les dégâts de sangliers. En revanche, les noyaux de concentration des dégâts (5% seulement des communes) sont intolérables.[…]

A l’observation de cette carte, il est faux, comme certains veulent le faire croire, d’affirmer que la problématique des dégâts de gibier est sensible partout en France ; tout au plus 10 % du territoire est significativement concerné par cette problématique. En revanche, il est exact que certains dégâts sont inacceptables, au point de poser de sérieux problèmes. Ce constat est primordial afin d’éviter que certains ne cherchent à obtenir une diminution des populations de sangliers, partout et sans discernement.

http://www.google.fr/search?hl=fr&sa=X&oi=spell&resnum=0&ct=result&cd=1&q=degat+du+sanglier+en+france&spell=1


°°°°°°°°°°

Citation :
Respecter des zones de tranquillité
«La création de réserve donne d'excellents résultats. Inutile qu'elle soit de très grande superficie, l'idéal étant de s'entendre avec des riverains pour réaliser un jumelage. Choisir un endroit accueillant, ensoleillé où des bauges ont été repérées. Ces endroits seront chassés une ou deux fois par saison ou pas du tout. Le sanglier comprendra très qu'il y est en sécurité».

Le territoire est accueillant, des zones de tranquillité sont préservées, des laies viendront mettre bas chez vous et là, on peut dire que c'est gagné. Car les jeunes vont se sédentariser et de toute façon reviendront sur le lieu qui les a vus naître.

Lorsqu’on veut augmenter la population, il faut dans un premier temps, préserver les laies à partir de 50 kg. Lorsque cela est acquis, il est impératif de protéger en toutes circonstances les vielles laies au dessus de 70 kg
«Pour avoir du sanglier, on peut dans un premier temps préserver les laies au-dessus de 50 kg, ce qui aura pour effet d'augmenter le cheptel. Ensuite on peut monter la barre jusqu'à 70 kg, 75 kg. A ce niveau de poids, il s'agit de vieilles laies. Ce sont elles qui auront les plus belles portées et qui vont structurer la compagnie. De la même façon, il est souhaitable de préserver des mâles. Malheureusement, peu d'entre eux atteignent le terme de leur deuxième année».

°°°°°°°°°°°°°°


Citation :
Tirs de régulation nocturnes ?
de populations exubérantes de sangliers sur quelques territoires de Seine et Marne a été effectuée au printemps 2006 par des tirs de nuits pratiqués par des Lieutenants de Louveterie. La réaction violente d’au moins un des gestionnaires concernés s’est traduite par des lettres anonymes adressées à la presse cynégétique nationale ainsi qu’à l’ANCGG. Evidemment, les destinataires des ces courriers m’ont contacté pour me demander mon avis.
Disons le tout net, j’approuve et je trouve même que nous n’avions que trop attendu. En effet, jusqu’à présent, la seule action entreprise contre les excès de certains « gestionnaires », c’était la battue administrative. Ce mode d’action a fait maintes fois la preuve de son inefficacité, car la date est connue d’avance et il est très facile de faire échec à la manœuvre en allant promener quelques chiens juste avant la mise en place. Le tir de nuit en individuel, autorisé au cas par cas par arrêté préfectoral, est bien évidemment parfaitement légal. De plus, compte tenu de son caractère sélectif, il est à la fois plus efficace et plus respectueux des populations de sangliers.

http://www.grandgibier77.com/Regulation.htm

°°°°°°°°°°°°°°°


Et pourquoi cela me direz-vous ??

Je ne crois pas que les chasseurs, ou plutôt leurs instances nationale et leurs fédérations départementales soient partisan de classer cet animal en tant que nuisible (la preuve puisque dans plus de la motié des départements français, alors que le sanglier fait bien parti de la liste nationale des espèces suceptibles d'être classées nuisibles, les fédérations départementale ne veulent pas en entendre parler !!). Car sa chasse serait alors ouverte toute l’année, le Préfet pourrait ordonner des battues administratives, des tirs de nuit, a tout va pour calmer les agriculteurs subissant des préjudices. Que se passerait-il alors ? Chute vertigineuse des effectifs de cet animal ! Au bout d’un certain temps, moins de battues et qui dit moins de battues dit quoi ? Eh, oui moins de chasseurs…et déjà que leurs effectifs sont en chute libre…donc moins de permis, donc moins de timbres grand gibier, donc moins de fric…

Citation :
Ici, nous avons l'élite du carnet de chèque ! Le problème français est là. Le prix de l'adjudication incite le responsable à prendre le modèle d'une chasse d'actionnaires. L'avantage est évident : une source de financement de la chasse. Mais l'inconvénient l'est aussi : une politique de résultats et non de moyens et uniquement durant la saison de chasse. Résultat : l'après-saison se solde par une lourde politique d'agrainage pour gonfler au maximum les rangs des compagnies fin prêtes pour l'ouverture de la saison prochaine

http://www.grandgibier77.com/Regulation.htm

.

‘tain voila t’y pas que je deviens pro-chasse …paradoxal non !! Very Happy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tite drine
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 2155
Age : 38
Localisation : Auvergne
Date d'inscription : 01/06/2006

MessageSujet: Re: Le paradoxe du chasseur ou le sanglier   Mer 24 Déc 2008 - 2:15

Ben les chasseurs de sanglier que je connais, ils ont pas envie d'éradiquer le sanglier de France, bien au contraire, ils ne pourraient plus le chasser alors.... Mais je pense que c'est bien égoiste comme réaction, et qu'ils ne pensent pas aux possibles chasseurs qui pourraient venir ou ne pas venir, mais ils pensent bien à eux et leur loisir de chasse au sanglier.
Et les agriculteurs gueulent devant leur "manque de résultats", ainsi que certains chasseurs qui viennent remplir le congel....

_________________

"Lorsque l'homme aura coupé le dernier arbre, pollué la dernière goutte d'eau, tué le dernier animal et pêché le dernier poisson, alors, il se rendra compte que l'argent n'est pas comestible."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://drine.info/
Michel
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 2957
Age : 68
Localisation : Drôme
Date d'inscription : 31/05/2006

MessageSujet: Re: Le paradoxe du chasseur ou le sanglier   Mer 24 Déc 2008 - 3:58

tite drine a écrit:
Ben les chasseurs de sanglier que je connais, ils ont pas envie d'éradiquer le sanglier de France, bien au contraire, ils ne pourraient plus le chasser alors.... Mais je pense que c'est bien égoiste comme réaction, et qu'ils ne pensent pas aux possibles chasseurs qui pourraient venir ou ne pas venir, mais ils pensent bien à eux et leur loisir de chasse au sanglier.
Et les agriculteurs gueulent devant leur "manque de résultats", ainsi que certains chasseurs qui viennent remplir le congel....

Je nai pas dit cela... Very Happy (que la base était pour l'éradication...) J'ai simplement dit qu'ils voulaient en tirer beaucoup plus et une sévère régulation de cette espèce leur permettrait d'assouvir leur "sanglant" loisir...mais leurs dirigeants ne voient pas la chose de la même façon cyclops surout pour les raisons exposées dans mon dernier paragraphe....

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guilbeuche

avatar

Masculin Nombre de messages : 474
Age : 60
Localisation : MONTBELIARD (DOUBS)
Date d'inscription : 11/09/2006

MessageSujet: Re: Le paradoxe du chasseur ou le sanglier   Mer 24 Déc 2008 - 5:48

Comme je dis tout le temps à mes collégues Chasseurs, si il y a du sanglier c'est bien parce que vous l'avez développé.

Et s'il bouffe les mais c'est bien parce que l'hiver le sanglier est nourri artificiellement à coup de sauts de mais, pour qu'il reste cantonner sur le territoire de chasse et de peur qu'il ne parte chez le voisin et dans l'ACCA d'à côté à la recherche de nourriture.

Et s'il bouffe le mais , c'est bien parce que cette culture est devenue omniprésente et qu'en plus ayant l'habiture d'en bouffer l'hiver , je vois pas pourquoi le sanglier se génerait d'en consommer également l'été.

De plus c'est un merveilleux refuge d'ou il peut narguer les chasseurs perchés dans leur mirador.

Et la boucle est bouclé.

Reste plus qu'à introduire dans ce cercle le Prédateur, le seul le vrai l'unique Canis Lupus qui va bouleverser ce bel équilibre et obliger le sanglier à plus de nomadisme. A condition que l'on veuille bien partager ce que les chasseurs considérent comme leur chose : La Nature.



.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le paradoxe du chasseur ou le sanglier   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le paradoxe du chasseur ou le sanglier
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» DRATHAAR ET SANGLIER ?
» Battue au sanglier
» Sanglier VS voiture (du jamais vu !!!!!)
» Qui à deja fait ça??
» Chasseur d'oiseaux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nature et Biodiversité :: Nature et Biodiversité :: Problèmes Ecologiques :: Chasse-
Sauter vers: