PortailAccueilGalerieDossiersFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Les bulletins loup N° 26 et 27 viennennt de paraitre : http://nature-biodiversite.forumculture.net/t69-bulletin-loup-oncfs-mars-1998-a-septembre-2012 pourles lire "sans problème" les enregistrer puis les ouvrir sous Adobe reader X

Partagez | 
 

 Jean-Louis Borloo face aux victimes de la chasse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
CANIS
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 2965
Age : 65
Localisation : Sud Sud Est des Alpes
Date d'inscription : 31/05/2006

MessageSujet: Re: Jean-Louis Borloo face aux victimes de la chasse   Mer 17 Fév 2010 - 6:42

Les posts concernant le loup, étant hors sujet ici, ont été déplacés dans : Chasseurs et prédateurs
La modération

_________________
Respecte la nature et elle te le rendra. Détruis-la, et elle te détruira. Ce n'est que justice.
Aussi petit que soit l’amour, il sera toujours plus grand que la haine.


Le coup de fusil part. L'oiseau tombe, moins bas que le chasseur.
Sylvain Tesson
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michel
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 2957
Age : 68
Localisation : Drôme
Date d'inscription : 31/05/2006

MessageSujet: Re: Jean-Louis Borloo face aux victimes de la chasse   Mer 17 Fév 2010 - 10:56

Bon on y retourne....

Les pouvoirs publics ont fait des efforts sur la sécurité routière et le respect du droit. Cette politique est en complète contradiction avec le laxisme accordé aux chasseurs et cela bien évidemment au détriment
de la sécurité publique. En 2000 la loi chasse imposait un jour de non chasse : le mercredi. Ce ne fut pas au goût des chasseurs qui en 2003 obtinrent que R. Bachelot supprime ce jour de non chasse ! L’existence
d’un jour de non chasse dans un département dépend désormais uniquement de considérations cynégétiques et du bon vouloir des chasseurs.
En effet, la fixation d’un ou plusieurs jours de non chasse est à l’appréciation du préfet de chaque département qui ne peut recourir à cette possibilité que pour des motifs de protection… du gibier !
Les associations locales de chasseurs peuvent ensuite décider de limiter les jours de chasse sur leur territoire, à leur libre appréciation.
Cela entraîne une disparité entre territoires communaux, voire au sein de la même commune lorsque celle-ci regroupe plusieurs sociétés de chasse.
Imaginez alors la complexité, pour un randonneur, un cavalier ou un vététiste lambda, en terme de jour de non chasse, lorsque son itinéraire parcourt plusieurs communes.
Pour exemple, en Drôme il y a :
361 ACCA, 460 chasses privées et une centaine de baux domaniaux.
Soit quelques 921 cas possibles !!!
De plus, pendant ces « jours de non chasse », certaines chasses peuvent toutefois être autorisées (battues administratives par exemple) Dans une pareille situation, même l’administration départementale est
incapable de fournir une liste ou une carte des jours sans chasse sur le département de sa responsabilité !
Et le dimanche ?
Dissuadés par la crainte de recevoir une balle perdue ou des plombs, de nombreux citoyens sont injustement privés, de leur loisir de plein air ou de simples promenades en famille.
Ces accidents ont lieu majoritairement le dimanche, jour traditionnellement réservé à de nombreux loisirs de plein air, individuels ou familiaux. La marche à pieds, la randonnée équestre ou le VTT n’ont jamais eu
autant d’adeptes, sans compter la forte croissance du tourisme « vert ».

Nico le chasseur a écrit:
Pour la deuxième proposition, je trouve sa honteux d'assumer pénalement l'irresponsabilité d'autrui..
Et les présidents de chasse sont déjà responsable pénalement. mais sa, l'ASPAS ne le dit pas.
Ce que demande l'aspas c'est que, même dans le cas où le gestionnaire à fait son travail au niveau de la sécurité et des contraintes d'organisation, il prenne quand même en plus du responsable de l'éventuel accident...
Alors que actuellement, il ne prend que si il a fait un manquement à ses obligations. Et de manière plus sévère que les autres présidents d'assoc loi 1901...
(Comme si un membre de l'aspas insultait un chasseur, que le président de l'aspas prenne pour injure, sa n'aurai aucun sens.)
Mais bon c'est l'aspas : faire chier les chasseurs, priorité 1.

L'ASPAS possède un très bon service juridique, et ne raconte pas de "conneries". La preuve, le dernier procès en date ou il y a eu mort d'un usager non chasseur !!

Prenons donc l exemple du tragique accident de Lagorce. Il s’est déroulé dans le cadre d’une battue organisée par une société de chasse adhérente à la fédération des chasseurs de l’Ardèche. Dans un tout autre cadre que celui de la chasse, si un accident mortel avait eu lieu lors d’une manifestation sportive (VTT, randonnée, course à pied ou autre…) le responsable de l’accident aurait eu à en répondre devant
la justice, ainsi que l’organisateur de la manifestation, le président de l’association organisatrice et le président de la fédération à laquelle appartient la dite association ! (voir par exemple les centres aérés ou les colonies de vacances , ou les sorties scolaires, même si des CRS se trouvent dans un stade et si lors échauffourées il y a des blessés ou des morts... même si toutes les consignes de sécurité ont été respectées, les organisateurs sont pénalement responsables...)

Pas ici en acte de chasse !! Le chef de battue ? Pas de responsabilité pénale ! Le président de la société de chasse ? Pas de responsabilité pénale ! Le président de la fédération des chasseurs de l’Ardèche ? Pas plus que les autres ! Seul le chasseur qui a tiré sur Fabio Butali se retrouvera devant les juges.

Cette situation qui n’a pas d’autre équivalent en droit français est tout à fait scandaleuse. Alors il faut arrêter d'écrire des inepties Nico le chasseur...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
villards

avatar

Masculin Nombre de messages : 180
Age : 35
Localisation : la chapelle de villards
Date d'inscription : 06/02/2010

MessageSujet: Re: Jean-Louis Borloo face aux victimes de la chasse   Mer 17 Fév 2010 - 12:47

Je connais bien l'accident du fils de la mairesse de la voulte.
Personellement j'ai bien l'impression que la randonnée et le vtt ne sont plus vraiment en augmentation, j'ai pratiqué le vtt en tant que licencié dans les années 90, cette mode est bien passé.
l'age des randonneurs est de plus en plus agé, les associations de jeunesse des années 70 qui venait de toute la françe pour marcher en montagne n'existe presque plus, seul les stations de ski fonctionne, j'ai plutot l'impression que les jeunes s'intérresse de moins en moins a la faune et a l'effort phisique.
C'est quand même belle et bien des associations de protection animal ou écologiste qui demande un jour sans chasse et non des associations de randonneur ou de vététiste, certe ils sont certainement autant contre les accidents de chasse que moi mais faut pas nous prendre pour des andouilles non plus.
Pour le reste il est faux de penser que les randonneurs sont forcément pour l'arret de la chasse le dimanche, ils ne sont pas tous militant de la cause animal et n'ont pas peur de sortir le dimanche, si il y en a moins l'hiver c'est tout simplement parce qu'il fait moins beau.
Maintenant je ne chasse plus que devant cher moi mais avant je croisais parfois des groupes de promeneur qui était tout souriant, toujours sympathique et qui ne demandais qu'a connaitre la faune, ce qui choque le promeneur moyen c'est surtout le fait que justement les chasseurs les évite ou les fuis comme c'est trop souvent le cas, après on passe pour des ours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michel
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 2957
Age : 68
Localisation : Drôme
Date d'inscription : 31/05/2006

MessageSujet: Re: Jean-Louis Borloo face aux victimes de la chasse   Mer 17 Fév 2010 - 16:13

villards a écrit:
Je connais bien l'accident du fils de la mairesse de la voulte.
Personellement j'ai bien l'impression que la randonnée et le vtt ne sont plus vraiment en augmentation, j'ai pratiqué le vtt en tant que licencié dans les années 90, cette mode est bien passé.
l'age des randonneurs est de plus en plus agé, les associations de jeunesse des années 70 qui venait de toute la françe pour marcher en montagne n'existe presque plus, seul les stations de ski fonctionne, j'ai plutot l'impression que les jeunes s'intérresse de moins en moins a la faune et a l'effort phisique.

Il est vrai que tu as l'air de bien connaître "l'affaire" tout d'abord madame Butali n'est en aucun cas maire de La Voulte, il s'agit de monsieur M Marc BOLOMEY qui est aussi jusqu'à présent Conseiller Général...il faudrait que tu arrêtes un peu tes affirmations sans aucun fondement... Tu as l'air d'avoir tout vu, tout lu...tout bu...d'avoir un avis (souvent mal éclairé) sur tout...

Tu crois que les jeunes s'intéressent plus a la chasse ??? Je vais beaucoup en "montagne" en rando et ceux que je rencontre, viennent de toute la France et sont de tout âge...

Quelques réflexions sur la pétition :

C'est en tant que Présidente du Canoë Kayak Tain Tournon, Vice présidente du Comité Départementale de Canoë Kayak de l'Ardèche que je vous envoie cette information et la pétition à signer après le malheureux accident survenu à un vététiste ardéchois.

Pratiquants des sports nature, nous avons décidé lors de notre dernière réunion de Comité Départementale de Kayak que nous nous devions de nous positionner sur cette question qui au delà de la pratique sportive, nous touche tous dans nos activités de loisirs, promenade etc...

Carmen Sanchez Vernet


°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Appuyées par Michèle Rivasi et Pierre-Jean Veyret Vice-présidents du Conseil général de la Drôme en charge de l’Environnement, toutes ces associations sont venues plaider leur cause devant une salle comble résolue à faire évoluer la situation.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Collectif de Remises En Causes de Besançon :

OK, je signe votre pétition, mais cela ne suffit pas.
En effet, la plupart des municipalités fixent déjà un jour de non chasse. Dans mon village, c'est le vendredi.
Si vous demandez le dimanche, certes, c'est mieux car il est censé y avoir plus de promeneurs en forêt.
Mais cela ne fait que déplacer le problème.
Il faut surtout se mobiliser pour interdire toutes chasses à moins de 1 km des habitations. Ceci valable tant pour la chasse, le rabattage, la traque des gibiers.
Ensuite, il faut interdire les chasseurs et les chiens sur les propriétés privées dans lesquelles ils n'ont pas été convié.
En effet, pour l'instant, on ne nous demande pas notre avis, les chasseurs ont le droit d'empiéter, de piétiner, de fouler le sol d'un domaine privé.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Pour les 98 % de non-chasseurs du département, la FRAPNA Isère a lancé cette pétition fin mars 2006 pour demander un 2e jour sans chasse en Isère, le samedi ou le dimanche.
Pour signer la pétition, rendez-vous sur le site http://frapna.org/petition-chasse38/index.php

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Jean Fantini a écrit :

Je sais bien que les chasseurs représentent un nombre considérable de voix, mais la non présence de représentants du PCF à cette initiative m'interroge. Je ne partage pas les positions extrémistes de certains anti chasse (type Charlie Hebdo ou écolo antitout..) mais il me semble que le lobby de la chasse marque des points, alors qu'il me semble normal de ne pas refuser le partage de la nature, et en tout cas de mettre à l'abri d'accidents les gens qui veulent profiter d'elle sans être armés. Et puis par respect pour la mémoire du fils de notre camarade de La Voulte et pour la détresse de sa famille, je signe la pétition, en attendant non pas que notre parti condamne la chasse ou les chasseurs (j'ai été moi-même chasseur et j'aimais ce loisir...), mais pour qu'il apporte sa contribution positive à ce douloureux problème de société (j'ai lu quelque part qu'il y a chaque année 40 à 80 "accidents" mortels en France, ce n'est pas rien...)

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Et je me fais fort de te mettre ici la centaine d'associations, de toutes disciplines, du sud de la France qui ont apporté leur soutien a cette pétition et on verra qui prend qui pour des andouilles...car moi je ne prend pas les chasseurs pour des andouilles, je les laisse... mariner...voir la recette !!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
villards

avatar

Masculin Nombre de messages : 180
Age : 35
Localisation : la chapelle de villards
Date d'inscription : 06/02/2010

MessageSujet: Re: Jean-Louis Borloo face aux victimes de la chasse   Jeu 18 Fév 2010 - 4:50

Je n'avais pas tellement bu que ça figurez vous, je m'excuse pour l'imprécison, sa mere n'était pas mairesse mais conseillere municipal de la voulte:
http://www.ledauphine.com/lagorce-ardeche-br/un-chasseur-tue-un-vetetiste-de-24-ans-@/index.jspz?article=67022.
La malheureuse victime était elle très engagé dans l'associatif.
Ca n'empeche pas que vous prenez vos idées pour des généralités, vous pouvez bien me montrer tous les signataires de la pétition avec leurs emploi et leurs engagement politique cela ne changera pas.
L'age des randonneurs viellit et vous le savez, je n'ai jamais dit que la moyenne de celle des chasseurs était meilleur mais il est vrai que c'est hs, je répondais juste a votre post d'avant.
Ce n'est pas seulement aux cars de retraité qui vienne faire le tour que je me base, moi aussi je vais régulierement en montagne, dans le taillefer et j'y vois moins de jeune qu'il y a 10 ans, évidement je n'ai pas votre age et je n'ai pas connu les périodes ou le tourisme était moins élevé.
Il n'en reste pas moins que ce n'est pas la fédération des randonneurs ou autre qui est a l'origine de cette demande.
Je trouve même un peu malsain qu'une association de défense des oiseaux comme la lpo ce serve des faits divers et de la peur des gens pour arriver a ces fins, je n'ai pas nié et même reconnu l'hypocrisie de beaucoup de chasseur par deux fois içi mais ca vaut pour bien d'autres activité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nico_le_chasseur

avatar

Masculin Nombre de messages : 543
Age : 31
Localisation : haute saone
Date d'inscription : 28/09/2009

MessageSujet: Re: Jean-Louis Borloo face aux victimes de la chasse   Jeu 18 Fév 2010 - 6:32

Michel a écrit:
Prenons donc l exemple du tragique accident de Lagorce. Il s’est déroulé dans le cadre d’une battue organisée par une société de chasse adhérente à la fédération des chasseurs de l’Ardèche. Dans un tout autre cadre que celui de la chasse, si un accident mortel avait eu lieu lors d’une manifestation sportive (VTT, randonnée, course à pied ou autre…) le responsable de l’accident aurait eu à en répondre devant
la justice, ainsi que l’organisateur de la manifestation, le président de l’association organisatrice et le président de la fédération à laquelle appartient la dite association ! (voir par exemple les centres aérés ou les colonies de vacances , ou les sorties scolaires, même si des CRS se trouvent dans un stade et si lors échauffourées il y a des blessés ou des morts... même si toutes les consignes de sécurité ont été respectées, les organisateurs sont pénalement responsables...)

Pas ici en acte de chasse !! Le chef de battue ? Pas de responsabilité pénale ! Le président de la société de chasse ? Pas de responsabilité pénale ! Le président de la fédération des chasseurs de l’Ardèche ? Pas plus que les autres ! Seul le chasseur qui a tiré sur Fabio Butali se retrouvera devant les juges.

Cette situation qui n’a pas d’autre équivalent en droit français est tout à fait scandaleuse. Alors il faut arrêter d'écrire des inepties Nico le chasseur...


Tiens donc si le responsable de battue n'a pas a répondre devant la loi en cas d'accident...
Si il n'a pas assumé ses responsabilité, il est responsable.

Maintenant tu semble souhaiter qu'il y ai une tête à faire tomber pour l'irresponsabilité d'un tiers???
tu trouve sa normal? de se porter garant que tout le monde sera blanc comme neige, et d'être puni si un tiers ne respecte pas les règles?
Je pense que sa serai plutôt ce non sens là qu'il faudrait dénoncer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michel
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 2957
Age : 68
Localisation : Drôme
Date d'inscription : 31/05/2006

MessageSujet: Re: Jean-Louis Borloo face aux victimes de la chasse   Jeu 18 Fév 2010 - 10:06

Nico_le_chasseur a écrit:



Tiens donc si le responsable de battue n'a pas a répondre devant la loi en cas d'accident...
Si il n'a pas assumé ses responsabilité, il est responsable.

Mais qu'est-ce que tu racontes là, je ne comprends pas...je n'ai jamais dit cela !! relis !! Seul le chasseur fautif a été inquiété par la justice

Nico_le_chasseur a écrit:


Maintenant tu semble souhaiter qu'il y ai une tête à faire tomber pour l'irresponsabilité d'un tiers???
tu trouve sa normal? de se porter garant que tout le monde sera blanc comme neige, et d'être puni si un tiers ne respecte pas les règles?
Je pense que sa serai plutôt ce non sens là qu'il faudrait dénoncer...

Si tu n'es pas capable de faire respecter l'ordre, les règlements, la discipline surtout dans des activités comme celles-ci, tu ne brigues pas le poste de président....et ce n'est pas "l'homme' qui est visé, mais bel et bien le représentant de l' association... Et si cela était le cas il y aurait peut-être moins de "laxisme" lors des battues...et les "consignes de sécurité" seraient peut-être appelées a être beaucoup mieux respectées...

Villards a écrit:
Je n'avais pas tellement bu que ça figurez vous, je m'excuse pour l'imprécison, sa mere n'était pas mairesse mais conseillere municipal de la voulte:

En aucune façon je ne mettais ta "sobriété" en cause Villards Very Happy je parlais (en général) des chasseurs, que tu disais que l'on prenait pour des andouilles....alors je parlais de la recette des andouilles au vin blanc...

http://www.cuisine-lyonnaise.com/2007/04/11/andouillettes-au-vin-blanc-et-a-la-moutarde/ ... tu dois connaître ce n'est pas très loin de chez toi...mais maintenant si me dis : "Je n'avais pas tellement bu que ça, figurez vous" tchintchin alors...

Villards a écrit:
Il n'en reste pas moins que ce n'est pas la fédération des randonneurs ou autre qui est a l'origine de cette demande.

Oui, mais il faut un début a toute action, c'est un peu comma lorsque tu nous affirmes que "le chasseurs" sont à l'origine de la réintroduction du bouquetin ...!! ou du chamois dans le parc régional des monts d'ardèche

Trop chassé jusqu’au XIXème siècle, le bouquetin avait disparu de plusieurs pays alpins comme la France.
Un programme de recherche en commun sur l’espace transfrontalier est lancé en 1985. La nécessité de réintroductions en des lieux où ils seront efficacement protégés s’impose. Des lâchers s’opèrent par les parcs jumelés depuis le 10 juillet 1987, le Parco naturale Alpi Marittime (Ex Argentera) et le Parc national du Mercantour, ils ont réalisé de multiples opérations communes, dans le Parc naturel Alpi Marittime en 1986, 1987 et dans le Parc national du Mercantour en 1987, 1989, 1990, 1994 et 1995.
A sa création en 1979, le Parc national du Mercantour accueille 70 bouquetins. 48 dont 15 capturés dans le Parco naturale Alpi Marittime seront lâchés dans la partie nord-ouest du Parc français entre 1987 et 1994.
Au début des années 80, les 97 000 hectares des deux parcs naturels comptent en tout 360 individus. En 1999, grâce à leurs efforts conjugués, 1 100 bouquetins occupent le territoire.
Sur la totalité du territoire français, près de 5 000 bouquetins des Alpes sont recensés en 1999, alors qu’environ 12 000 vivent sur le sol italien.En 1989 et 1990 le Parc naturel du Vercors procède aux lâchers de 28 bouquetins originaires du Parc national de la Vanoise.

Un petit peu d'histoire : Le parc national du Mercantour et son homologue italien (le Parco naturale Alpi Marittime) sont les héritiers de la réserve de chasse (1859) du roi Victor Emmanuel II. Dans les années 1960, le Mercantour apparaissait comme un bon candidat pour figurer parmi les premiers parcs nationaux, mais il fut retardé par une étude commandée par le Conseil général sur la création de stations de sports d’hiver, dont quatre étaient incompatibles avec le projet de classement. Le projet se heurta aussi à l’hostilité des chasseurs opposés à la réduction de leur territoire de chasse dans un contexte d’appauvrissement du gibier. Il fini par être créé en 1979 dans une ambiance d’hostilité,

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nico_le_chasseur

avatar

Masculin Nombre de messages : 543
Age : 31
Localisation : haute saone
Date d'inscription : 28/09/2009

MessageSujet: Re: Jean-Louis Borloo face aux victimes de la chasse   Jeu 18 Fév 2010 - 10:44

Michel a écrit:
Nico_le_chasseur a écrit:



Tiens donc si le responsable de battue n'a pas a répondre devant la loi en cas d'accident...
Si il n'a pas assumé ses responsabilité, il est responsable.

Mais qu'est-ce que tu racontes là, je ne comprends pas...je n'ai jamais dit cela !! relis !! Seul le chasseur fautif a été inquiété par la justice

Nico_le_chasseur a écrit:


Maintenant tu semble souhaiter qu'il y ai une tête à faire tomber pour l'irresponsabilité d'un tiers???
tu trouve sa normal? de se porter garant que tout le monde sera blanc comme neige, et d'être puni si un tiers ne respecte pas les règles?
Je pense que sa serai plutôt ce non sens là qu'il faudrait dénoncer...

Si tu n'es pas capable de faire respecter l'ordre, les règlements, la discipline surtout dans des activités comme celles-ci, tu ne brigues pas le poste de président....et ce n'est pas "l'homme' qui est visé, mais bel et bien le représentant de l' association... Et si cela était le cas il y aurait peut-être moins de "laxisme" lors des battues...et les "consignes de sécurité" seraient peut-être appelées a être beaucoup mieux respectées...


Et encore heureux, car sinon on peut même mettre en taule direct les responsable d'association anti-chasse pour n'avoir pas fait interdir la chasse assez vite...
non, mais que chacun assume déjà ses responsabilité, et sa sera déjà un grand pas en avant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
villards

avatar

Masculin Nombre de messages : 180
Age : 35
Localisation : la chapelle de villards
Date d'inscription : 06/02/2010

MessageSujet: Re: Jean-Louis Borloo face aux victimes de la chasse   Jeu 18 Fév 2010 - 11:03

Michel a écrit:
Nico_le_chasseur a écrit:



Tiens donc si le responsable de battue n'a pas a répondre devant la loi en cas d'accident...
Si il n'a pas assumé ses responsabilité, il est responsable.

Mais qu'est-ce que tu racontes là, je ne comprends pas...je n'ai jamais dit cela !! relis !! Seul le chasseur fautif a été inquiété par la justice

Nico_le_chasseur a écrit:


Maintenant tu semble souhaiter qu'il y ai une tête à faire tomber pour l'irresponsabilité d'un tiers???
tu trouve sa normal? de se porter garant que tout le monde sera blanc comme neige, et d'être puni si un tiers ne respecte pas les règles?
Je pense que sa serai plutôt ce non sens là qu'il faudrait dénoncer...

Si tu n'es pas capable de faire respecter l'ordre, les règlements, la discipline surtout dans des activités comme celles-ci, tu ne brigues pas le poste de président....et ce n'est pas "l'homme' qui est visé, mais bel et bien le représentant de l' association... Et si cela était le cas il y aurait peut-être moins de "laxisme" lors des battues...et les "consignes de sécurité" seraient peut-être appelées a être beaucoup mieux respectées...

Villards a écrit:
Je n'avais pas tellement bu que ça figurez vous, je m'excuse pour l'imprécison, sa mere n'était pas mairesse mais conseillere municipal de la voulte:

En aucune façon je ne mettais ta "sobriété" en cause Villards Very Happy je parlais (en général) des chasseurs, que tu disais que l'on prenait pour des andouilles....alors je parlais de la recette des andouilles au vin blanc...

http://www.cuisine-lyonnaise.com/2007/04/11/andouillettes-au-vin-blanc-et-a-la-moutarde/ ... tu dois connaître ce n'est pas très loin de chez toi...mais maintenant si me dis : "Je n'avais pas tellement bu que ça, figurez vous" tchintchin alors...

Villards a écrit:
Il n'en reste pas moins que ce n'est pas la fédération des randonneurs ou autre qui est a l'origine de cette demande.

Oui, mais il faut un début a toute action, c'est un peu comma lorsque tu nous affirmes que "le chasseurs" sont à l'origine de la réintroduction du bouquetin ...!! ou du chamois dans le parc régional des monts d'ardèche

Trop chassé jusqu’au XIXème siècle, le bouquetin avait disparu de plusieurs pays alpins comme la France.
Un programme de recherche en commun sur l’espace transfrontalier est lancé en 1985. La nécessité de réintroductions en des lieux où ils seront efficacement protégés s’impose. Des lâchers s’opèrent par les parcs jumelés depuis le 10 juillet 1987, le Parco naturale Alpi Marittime (Ex Argentera) et le Parc national du Mercantour, ils ont réalisé de multiples opérations communes, dans le Parc naturel Alpi Marittime en 1986, 1987 et dans le Parc national du Mercantour en 1987, 1989, 1990, 1994 et 1995.
A sa création en 1979, le Parc national du Mercantour accueille 70 bouquetins. 48 dont 15 capturés dans le Parco naturale Alpi Marittime seront lâchés dans la partie nord-ouest du Parc français entre 1987 et 1994.
Au début des années 80, les 97 000 hectares des deux parcs naturels comptent en tout 360 individus. En 1999, grâce à leurs efforts conjugués, 1 100 bouquetins occupent le territoire.
Sur la totalité du territoire français, près de 5 000 bouquetins des Alpes sont recensés en 1999, alors qu’environ 12 000 vivent sur le sol italien.En 1989 et 1990 le Parc naturel du Vercors procède aux lâchers de 28 bouquetins originaires du Parc national de la Vanoise.

Un petit peu d'histoire : Le parc national du Mercantour et son homologue italien (le Parco naturale Alpi Marittime) sont les héritiers de la réserve de chasse (1859) du roi Victor Emmanuel II. Dans les années 1960, le Mercantour apparaissait comme un bon candidat pour figurer parmi les premiers parcs nationaux, mais il fut retardé par une étude commandée par le Conseil général sur la création de stations de sports d’hiver, dont quatre étaient incompatibles avec le projet de classement. Le projet se heurta aussi à l’hostilité des chasseurs opposés à la réduction de leur territoire de chasse dans un contexte d’appauvrissement du gibier. Il fini par être créé en 1979 dans une ambiance d’hostilité,

Oh mais vous pouvez la mettre ma sobriété en cause mais si vous en parlez ça sera au passé Smile et j'adore les andouilles au vin blanc.
Je ne parlais pas des chamois ardéchois mais ceux du parc régionale du pilat dans la loire, ce sont directement les dirigeant de la fédération de la loire qui sont a l'origine de ça, ca a même créé beaucoup de probleme avec les forestiers et le parc a bien évité de ce mouiller, il y a 30 ans c'était déja le cas pour le chevreuil.
Hors parc nationale il y a bon nombre d'endroit qui n'ont rien a leur envier.
Pour les bouquetins j'ai dit que les chasseurs avaient aidé, a l 'époque moderne bien sur, je sais bien ce qui les a fait disparaitre, on ne peut même pas accuser le déboisement dans ce cas la.
Pour le reste des ongulés et des sangliers je ne crois pas que l'on puisse vraiment nié qu'ils sont revenu majoritairement du fait des chasseurs, on nous accuse bien de les faire proliférer....
Dans tout les cas les chamois sont maintenant içi et c'est tant mieux pour le loup (s'il vient un jour) car j'ai l'impression que pour le moment ils ne ce cantonnent pas dans des lieux ou seul les chevreuils et les sangliers sont massivement présent, même dans les endroits peu peuplé et boisé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michel
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 2957
Age : 68
Localisation : Drôme
Date d'inscription : 31/05/2006

MessageSujet: Re: Jean-Louis Borloo face aux victimes de la chasse   Ven 19 Fév 2010 - 5:08

Encore un exemple de la "gentillesse des chasseurs" :

Citation :
Ils ne supportent pas que les moutons envahissent leur territoire de chasse. Alors, l'été on met le feu pour détruire les pâturages, au risque de provoquer l'irréparable, une action en justice est d'ailleurs en cours contre un chasseur, pour un des feux de cet été (lire notre édition du 6 août), plus de 50 hectares avaient brûlé sur la commune de Caunes-Minervois. Mais ce n'est pas tout, injures, menaces, coups contre les propriétaires tombent.
[...]

Les trois maires ont demandé un rendez-vous à Anne-Marie Charvet, préfet de l'Aude. Dans un courrier commun, ils dénoncent et stigmatisent « une situation qui dégénère. La chasse n'est qu'un loisir (qui n'est plus nécessaire à la survie) qui doit partager harmonieusement le territoire… La présence humaine dans les hameaux isolés n'est pas un handicap bien au contraire… » Une chance, visiblement incomprise de certains chasseurs ...

http://www.ladepeche.fr/article/2010/01/27/763869-Des-chasseurs-mis-en-cause-par-trois-elus-du-Minervois.html

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nico_le_chasseur

avatar

Masculin Nombre de messages : 543
Age : 31
Localisation : haute saone
Date d'inscription : 28/09/2009

MessageSujet: Re: Jean-Louis Borloo face aux victimes de la chasse   Ven 19 Fév 2010 - 5:17

Tout a fait d'accord, la coopération est possible...

A ce que j'ai cru comprendre, ce n'est que quelques chasseurs étranger en plus qui mettent la zone...
qu'ils les virent de la société de chasse...!

et en plus bruler des pâturages pour sa... :s
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michel
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 2957
Age : 68
Localisation : Drôme
Date d'inscription : 31/05/2006

MessageSujet: Re: Jean-Louis Borloo face aux victimes de la chasse   Ven 19 Fév 2010 - 5:30

Nico_le_chasseur a écrit:
Tout a fait d'accord, la coopération est possible...


Ben non puisque vous ne voulez du dimanche comme jour de non chasse !!! Ce qu'il y a de marrant (façon de parler !) chez vous c'est que la coopération du toujours venir du m^me côté sinon on veut eradiquer la chasse et les chasseurs ou spolier leurs libertés individuelles...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nico_le_chasseur

avatar

Masculin Nombre de messages : 543
Age : 31
Localisation : haute saone
Date d'inscription : 28/09/2009

MessageSujet: Re: Jean-Louis Borloo face aux victimes de la chasse   Ven 19 Fév 2010 - 5:42

cohabitation, c'est se que je voulais marquer mais je me suis planté, sa veut dire habiter ensemble... pas supprimer l'un des deux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michel
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 2957
Age : 68
Localisation : Drôme
Date d'inscription : 31/05/2006

MessageSujet: Re: Jean-Louis Borloo face aux victimes de la chasse   Ven 19 Fév 2010 - 6:04

Nico_le_chasseur a écrit:
cohabitation, c'est se que je voulais marquer mais je me suis planté, sa veut dire habiter ensemble... pas supprimer l'un des deux...

NOn, mais justement lorsque tu "cohabites", dois obligatoirement faire des concessions...la ce n'est pas possible...je reprends ma phrase :

Les concessions doivent toujours venir du même côté...c'est à dire des non chasseurs...sinon, les chasseurs disent que nous (les non chasseurs !) voulons éradiquer la chasse et les chasseurs...ou spolier leurs libertés individuelles...

car tu vois lorsque je lis cela :

Nico le chasseur a écrit a écrit:
Et encore heureux, car sinon on peut même mettre en taule direct les responsable d'association anti-chasse pour n'avoir pas fait interdir la chasse assez vite...

Cela me désole, il n'y a pas beaucoup d'associations a part le RAC qui veulent éradiquer la chasse...!! Voila encore une chose qui va dans mon sens... Car crois-tu vraiment que ce soit la réponse a ce que j'ai écrit :

Michel a écrit:
Si tu n'es pas capable de faire respecter l'ordre, les règlements, la discipline surtout dans des activités comme celles-ci, tu ne brigues pas le poste de président....et ce n'est pas "l'homme' qui est visé, mais bel et bien le représentant de l' association... Et si cela était le cas il y aurait peut-être moins de "laxisme" lors des battues...et les "consignes de sécurité" seraient peut-être appelées a être beaucoup mieux respectées...

Tu vois tu es en complète contradiction d'un post sur l'autre Encore une fois personne du moins chez tous les écologistes que je connais ne veut faire interdire la chasse...on demande simplement un peu de concession de la part du monde cynégétique...en rappelant que la France est le seul pays en Europe ou l'on peut chasser sept jours sur sept...car n'ayant pas un seul jour de fermeture fixe au niveau national

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michel
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 2957
Age : 68
Localisation : Drôme
Date d'inscription : 31/05/2006

MessageSujet: Re: Jean-Louis Borloo face aux victimes de la chasse   Ven 19 Fév 2010 - 6:05

Michel a écrit:
Nico_le_chasseur a écrit:
cohabitation, c'est se que je voulais marquer mais je me suis planté, sa veut dire habiter ensemble... pas supprimer l'un des deux...

NOn, mais justement lorsque tu "cohabites", dois obligatoirement faire des concessions...la ce n'est pas possible...je reprends ma phrase :

Les concessions doivent toujours venir du même côté...c'est à dire des non chasseurs...sinon, les chasseurs disent que nous (les non chasseurs !) voulons éradiquer la chasse et les chasseurs...ou spolier leurs libertés individuelles...

car tu vois lorsque je lis cela :

Nico le chasseur a écrit:
Et encore heureux, car sinon on peut même mettre en taule direct les responsable d'association anti-chasse pour n'avoir pas fait interdir la chasse assez vite...

Cela me désole, il n'y a pas beaucoup d'associations a part le RAC qui veulent éradiquer la chasse...!! Voila encore une chose qui va dans mon sens... Car crois-tu vraiment que ce soit la réponse a ce que j'ai écrit :

Michel a écrit:
Si tu n'es pas capable de faire respecter l'ordre, les règlements, la discipline surtout dans des activités comme celles-ci, tu ne brigues pas le poste de président....et ce n'est pas "l'homme' qui est visé, mais bel et bien le représentant de l' association... Et si cela était le cas il y aurait peut-être moins de "laxisme" lors des battues...et les "consignes de sécurité" seraient peut-être appelées a être beaucoup mieux respectées...

Tu vois tu es en complète contradiction d'un post sur l'autre Encore une fois personne du moins chez tous les écologistes que je connais ne veut faire interdire la chasse...on demande simplement un peu de concession de la part du monde cynégétique...en rappelant que la France est le seul pays en Europe ou l'on peut chasser sept jours sur sept...car n'ayant pas un seul jour de fermeture fixe au niveau national

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nico_le_chasseur

avatar

Masculin Nombre de messages : 543
Age : 31
Localisation : haute saone
Date d'inscription : 28/09/2009

MessageSujet: Re: Jean-Louis Borloo face aux victimes de la chasse   Ven 19 Fév 2010 - 6:29

Michel a écrit:
Nico_le_chasseur a écrit:
cohabitation, c'est se que je voulais marquer mais je me suis planté, sa veut dire habiter ensemble... pas supprimer l'un des deux...

NOn, mais justement lorsque tu "cohabites", dois obligatoirement faire des concessions...la ce n'est pas possible...je reprends ma phrase :

Les concessions doivent toujours venir du même côté...c'est à dire des non chasseurs...sinon, les chasseurs disent que nous (les non chasseurs !) voulons éradiquer la chasse et les chasseurs...ou spolier leurs libertés individuelles...

car tu vois lorsque je lis cela :

Nico le chasseur a écrit a écrit:
Et encore heureux, car sinon on peut même mettre en taule direct les responsable d'association anti-chasse pour n'avoir pas fait interdir la chasse assez vite...

Cela me désole, il n'y a pas beaucoup d'associations a part le RAC qui veulent éradiquer la chasse...!! Voila encore une chose qui va dans mon sens... Car crois-tu vraiment que ce soit la réponse a ce que j'ai écrit :

Michel a écrit:
Si tu n'es pas capable de faire respecter l'ordre, les règlements, la discipline surtout dans des activités comme celles-ci, tu ne brigues pas le poste de président....et ce n'est pas "l'homme' qui est visé, mais bel et bien le représentant de l' association... Et si cela était le cas il y aurait peut-être moins de "laxisme" lors des battues...et les "consignes de sécurité" seraient peut-être appelées a être beaucoup mieux respectées...

Tu vois tu es en complète contradiction d'un post sur l'autre Encore une fois personne du moins chez tous les écologistes que je connais ne veut faire interdire la chasse...on demande simplement un peu de concession de la part du monde cynégétique...en rappelant que la France est le seul pays en Europe ou l'on peut chasser sept jours sur sept...car n'ayant pas un seul jour de fermeture fixe au niveau national

Non je suis intègre, car c'était un raisonnement par l'absurde pour montrer que d'être porter responsable pour les actes d'autrui était une connerie.

Les jours de non chasse ne sont pas fixe, et bien tant mieux, sa laisse de la souplesse! mais au final je n'ai JAMAIS, depuis que je chasse, vu une société où l'on pouvais chasser tout les jours... mis a part les migrateurs...
Bien souvent les battues ne sont que le samedi dimanche. (dans de très rares cas de chasses privées, aussi le lundi où mercredi, mais en général dans ces chasses la, il ne font que 5/6 battues par an...)
C'est compliqué a comprendre sa?

Je suis certains que la cohabitation est possible, par exemple le propriétaire d'un bois pourrais très bien en plus des chasseurs faire un geste et autoriser les promeneurs, 74% des cas couverts, et pour le reste, je vois pas en quoi la présence de l'un nuit à l'autre.

Vous créez un faux problème, enfin je le vit comme tel car de par chez moi il n'y a de problème qu'avec les quadeux qui mettent en danger les chiens à cause d'une vitesse excessive.

1) Je pose une seule question à toute les personne contre la chasse le dimanche : Comment permettre à chacun de pouvoir pratiquer une chasse COLLECTIVE comme la battue un autre jour que le dimanche, c'est à dire réunir tout le monde, entre les commerçant et les employé de semaine?

c'est un problème que j'ai à plus petite échèle vu que je le rencontre aussi dans mon groupe de musique... on est OBLIGER de répéter le dimanche. donc si vous trouvez une solution sa m'intéresse, car là sa m'empêche d'aller à la chasse... Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michel
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 2957
Age : 68
Localisation : Drôme
Date d'inscription : 31/05/2006

MessageSujet: Re: Jean-Louis Borloo face aux victimes de la chasse   Ven 19 Fév 2010 - 7:58

Nico_le_chasseur a écrit:
[
Bien souvent les battues ne sont que le samedi dimanche. (dans de très rares cas de chasses privées, aussi le lundi où mercredi, mais en général dans ces chasses la, il ne font que 5/6 battues par an...)
C'est compliqué a comprendre sa?

Vous créez un faux problème, enfin je le vit comme tel car de par chez moi il n'y a de problème qu'avec les quadeux qui mettent en danger les chiens à cause d'une vitesse excessive.

1) Je pose une seule question à toute les personne contre la chasse le dimanche : Comment permettre à chacun de pouvoir pratiquer une chasse COLLECTIVE comme la battue un autre jour que le dimanche, c'est à dire réunir tout le monde, entre les commerçant et les employé de semaine?

. donc si vous trouvez une solution sa m'intéresse, car là sa m'empêche d'aller à la chasse... Laughing

Euh, moi et 53 autres français un chasseur m'empêche d'aller me balader le dimanche en toute tranquillité, car comme la plupart des 53 autres personnes, avec nos familles nous n'avons que le dimanche ou nous pouvons être réunis, le reste de la semaine, tout le monde travaille, le samedi il faut faire les courses ou s'occuper des loisirs des enfants...donc on demande a une seule personne de faire "une concession" qui dit concession en général dit désagrément, mais apparemment le monde de la chasse et trop égoïste....Vous demandez que 53 personnes se plient aux volontés d'une seule....l

Donc, je te retourne la question est-ce compliqué de comprendre ça ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nico_le_chasseur

avatar

Masculin Nombre de messages : 543
Age : 31
Localisation : haute saone
Date d'inscription : 28/09/2009

MessageSujet: Re: Jean-Louis Borloo face aux victimes de la chasse   Ven 19 Fév 2010 - 8:45

C'est là que co-habitation prend son sens...

Effectivement sa demande juste d'apprendre des règles simple de co-habitation à chacun des deux coté...

Pour les chasseurs même si il sont chez eux, et que les promeneurs sont en infraction car sur une propriété prive, qu'il apprennent la courtoisie.
Sa me semble même un minimum qu'il serai grand temps que nous apprenions, même si par chez moi (encore une fois je parle de se que je vois...) on à pas de soucis avec les promeneurs et notre présence ne les empêchent pas de passer.

et du coté autre utilisateurs, juste apprendre que ce n'est pas parce qu'il y a une équipe de chasse qu'ils doivent se sentir privé de nature...
Dans bien des cas (VTTistes, randonneurs, quads, 4x4) bref tout ceux qui doivent rester sur les chemins, il peuvent au même endroit qu'il y à chasse sans danger. juste des vétement fluo et un peu de bruit...
Pour les autres Une société de chasse fait par exemple 900hectares. aller, 100 de couvert par la battue? ok il en reste 800 de complétement déserté par les chasseurs...

Chez nous il y a même des jours où lors de sorties culturelles certaines partie du territoire sont interdites à la chasse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michel
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 2957
Age : 68
Localisation : Drôme
Date d'inscription : 31/05/2006

MessageSujet: Re: Jean-Louis Borloo face aux victimes de la chasse   Ven 19 Fév 2010 - 9:49

Nico_le_chasseur a écrit:
C'est là que co-habitation prend son sens...

Effectivement sa demande juste d'apprendre des règles simple de co-habitation à chacun des deux coté...

Pour les chasseurs même si il sont chez eux, et que les promeneurs sont en infraction car sur une propriété prive, qu'il apprennent la courtoisie.
Sa me semble même un minimum qu'il serai grand temps que nous apprenions, même si par chez moi (encore une fois je parle de se que je vois...) on à pas de soucis avec les promeneurs et notre présence ne les empêchent pas de passer.


Putain c'est un dialogue de sourd, ... je ne pense pas que cela soit de mon côté.... Est-ce que as compris le mot CONCESSION je ne te parle pas d'infraction de quel côté que ce soit...de propriété privée je te parle d'INSECURITE IL y a des chasseurs qui flinguent des promeneurs...(jusqu'à présent ce n'est encore arrivé près de chez toi, mais il ne faut jamais dire "fontaine je ne boirai pas de ton eau". C'est de cela que je parle....on ne va plus promener le dimanche car on a peur quoique tu veuilles bien dire, de se faire, TUER .

Donc la cohabitation chasseurs autres usagers de la nature passe obligatoirement par une cessation de la chasse le dimanche, car les 54 français non chasseurs n'ont vraiment rien à foutre que tu (la chasseur) ne
puisse pas chasser COLLECTIVEMENT le dimanche, il a tous les autres jours de la semaine, plus le samedi...

Nico le chasseur a écrit:
Effectivement sa demande juste d'apprendre des règles simple de co-habitation à chacun des deux coté...

Donc commencez apprendre cette première règle...ce n'est pas compliqué...et cela s'appelle une CONCESSION...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
villards

avatar

Masculin Nombre de messages : 180
Age : 35
Localisation : la chapelle de villards
Date d'inscription : 06/02/2010

MessageSujet: Re: Jean-Louis Borloo face aux victimes de la chasse   Ven 19 Fév 2010 - 10:47

faut pas etre parano non plus, dans un département moyennement touristique comme le mien jamais un promeneur ne ce plaint, en ce moment les seuls plaintes sont contre les motos et les quads car ils utilisent les même chemins qui parfois ne leur sont pas autorisé.
Sinon les chemins de randonnés et les battu sont dans des lieux bien différent et ça existe de bonne cohabitation, on fait même des activités commune avec une association de randonneur comme le nettoyage de printemps.
53 non chasseur pour un chasseur ne signifi en aucun cas que 53 non chasseurs sont opposé a la chasse le dimanche, déja parceque la grande majoritée ne ce posera jamais la question et s'en tape et ensuite parce que tous les randonneurs ne sont pas anti chasse.
Il y a bien plus de probleme avec la limite des 150 m qui n'est souvent pas obligatoire hors acca.
On dirait aussi que la plupart des problemes sont concentrés dans les zones a forte densité de sanglier, cette chasse est trop anarchique dans certains secteur, ce qu'on nomme battu aux sanglier n'est en général qu'une chasse entre groupe de chasseur sans carnet de battu qui ne concerne pas forcément les dirigeants, une vrai loi pour limiter les accidents seraient de faire un plan de chasse comme pour les ongulés, ces battus la font beaucoup moins de mort pourtant il s'y tire plus de balle tous les ans.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nico_le_chasseur

avatar

Masculin Nombre de messages : 543
Age : 31
Localisation : haute saone
Date d'inscription : 28/09/2009

MessageSujet: Re: Jean-Louis Borloo face aux victimes de la chasse   Lun 22 Fév 2010 - 1:50

Ha ben chez nous le sangliers et soumis à plan de chasse, et les battues sont très structurées.

Même que à chaque bête tuée, il y a un contrôleur de l'UGC qui viens contrôler la qualité du sanglier tué et en conséquence le type de bagage à mettre. (chose qu'il n'y a pas pour le chevreuil)

Parle en à sarko, il connais le thème de l'insécurité inexistante...
Mais c'est un sentiment qui rameute des voies, car la peur est humaine, même si elle n'est pas justifiée.
Les média amplifiant quelques affaires anecdotiques...

Donc partant de la, je comprend tout a fait que POUR TOI le fait de voir un chasseur à 300m d'un chemin sur lequel tu passe te laisse faire une crise de paranoïa où la finalité serai ton corps remplit de plombs...
Hors même si un accident reste possible, reviens sur terre... Wink
Une des concessions des chasseurs pourrai par exemple être des formations annuelles sur la sécurité.
Sa serai surement plus utile qu'une interdiction de plus dans une société déjà bien assez liberticide comme sa...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
villards

avatar

Masculin Nombre de messages : 180
Age : 35
Localisation : la chapelle de villards
Date d'inscription : 06/02/2010

MessageSujet: Re: Jean-Louis Borloo face aux victimes de la chasse   Lun 22 Fév 2010 - 3:51

Cher moi il n'y a pas de plan chasse aux sangliers ni bague, ni carnet de battu.
En regardant les accidents de ma région je me rend compte que la plupart des accidents mortel sont lors de ces battus aux sanglier.
Il n'y a quasiment jamais d'accident avec les ongulés, pourtant leur tir est moins fichant, une autre raison c'est que le sanglier a tendance a rendre certains chasseur complétement cinglé, les rivalités sont également beaucoup plus forte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nico_le_chasseur

avatar

Masculin Nombre de messages : 543
Age : 31
Localisation : haute saone
Date d'inscription : 28/09/2009

MessageSujet: Re: Jean-Louis Borloo face aux victimes de la chasse   Lun 22 Fév 2010 - 4:12

Comme quoi, preuve en est que plutôt que d'interdire bêtement la chasse le dimanche, si on commençait par mettre de l'ordre au niveau national, il y aurai moyen de cohabiter...
(Comme c'est le cas chez nous)

Mais autre question, est ce que cette cohabitation est souhaitée réellement, dans le respect de chacun, ou est ce que ce n'est que dans un but de nuire au monde de la chasse?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michel
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 2957
Age : 68
Localisation : Drôme
Date d'inscription : 31/05/2006

MessageSujet: Re: Jean-Louis Borloo face aux victimes de la chasse   Lun 22 Fév 2010 - 7:24

Vous connaissez ? Je crois qu'il y a tout réuni...on y retrouve même notre débat sur l'identité nationale



Nico le chasseur a écrit:
...te laisse faire une crise de paranoïa où la finalité serai ton corps remplit de plombs...Hors même si un accident reste possible, reviens sur terre...

Si je suis paranoïaque, je pense qu'alors tu dois être atteint du délire de persécution, non ? Comme la majorité des chasseurs Wink et ce n'est pas du plomb dont j'ai peur (surtout pour mes petits enfants...) c'est plutôt des balles qui portent a plusieurs kilomètres...pale

Nico le chasseur a écrit:
Mais autre question, est ce que cette cohabitation est souhaitée réellement, dans le respect de chacun, ou est ce que ce n'est que dans un but de nuire au monde de la chasse?

Tu n'arrêtes pas de nous rabattre les oreilles avec cette phrase...

Le délire de persécution étant une psychose au cours de laquelle la personne croit être perpétuellement l'objet d'actions malveillantes...encore une fois pour qu'il y ait Cohabitation, il faut qu'il y ait des concessions le dimanche non chassé en es une, car pour l'instant elles viennent toutes, les concessions, des non-chasseurs...je ne vois pas en quoi cette concession, nuirait au monde de la chasse... je pense qu'au contraire l'image des chasseurs remonterait dans l'opinion publique.... Wink

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nico_le_chasseur

avatar

Masculin Nombre de messages : 543
Age : 31
Localisation : haute saone
Date d'inscription : 28/09/2009

MessageSujet: Re: Jean-Louis Borloo face aux victimes de la chasse   Mer 24 Fév 2010 - 13:23

Se sentiment de "persécution" a de profond ancrage. toutes les mesure à la con que l'on a vu depuis rien que les 10 dernière années, rien que celle là on à déjà de quoi faire.

L'interdiction des fusils de chasse dit "à pompe", la grenaille d'acier, etc etc...

Maintenant cette proposition de supprimer le dimanche. soit on est déjà pas nombreux et c'est le jour où il y a le plus de chasseurs qui peuvent chasser. on le supprime sa réduit encore les effectifs des chasseurs. mais bien entendu sa serai trop demander que d'admettre les vrai raison plutôt que d'en inventer?

De plus, pour que cette proposition à la con soit crédible il aurai été de bon ton que les association à la base de cette proposition mettent la main à la poche. Par exemple en s'opposant à 50% de la pratique des battues d'une activité d'utilité publique, payer 50% des dégâts que l'on couvre aujourd'hui...

Mais bien entendu incapables de cerner un problème dans sa totalité.
Surtout que une cohabitation est possible, mais bon ne pas en vouloir est une preuve des intention première (nuire à la chasse) sinon tout serai fait pour aller dans se sens et non pas exiger a tout pris des concession unilatérales. que ferai d'autre de plus sournois quelqu'un de fondamentalement décidé à nuire à la chasse?? rien, c'est ce qu'il y a à faire, d'où le sentiment de percécution...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jean-Louis Borloo face aux victimes de la chasse   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jean-Louis Borloo face aux victimes de la chasse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Fr3] Le Peintre Jean Louis Charbonnel
» janne jean louis 2011
» Anniversaire de Jean-Louis Janne
» Bars. Jean-Louis Darré menacé avant la corrida de Mimizan
» dictionnaire manuscrit du père Jean-Louis Le Scao de Briec

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nature et Biodiversité :: Nature et Biodiversité :: Problèmes Ecologiques :: Chasse-
Sauter vers: