PortailAccueilGalerieDossiersFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Les bulletins loup N° 26 et 27 viennennt de paraitre : http://nature-biodiversite.forumculture.net/t69-bulletin-loup-oncfs-mars-1998-a-septembre-2012 pourles lire "sans problème" les enregistrer puis les ouvrir sous Adobe reader X

Partagez | 
 

 attaque de prédateurs...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Nico_le_chasseur

avatar

Masculin Nombre de messages : 543
Age : 31
Localisation : haute saone
Date d'inscription : 28/09/2009

MessageSujet: attaque de prédateurs...   Jeu 10 Juin 2010 - 12:45

http://www.liberation.fr/monde/0101640000-a-londres-deux-bebes-agresses-par-un-renard


Bon le fait divers est bidon, mais 10 renards au km² ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lycanos

avatar

Masculin Nombre de messages : 477
Age : 32
Localisation : La Louvière
Date d'inscription : 27/11/2009

MessageSujet: Re: attaque de prédateurs...   Jeu 10 Juin 2010 - 12:59

Effectivement, discutons-en. Very Happy

Bon, tout d'abord, petite précision à propos de l'échinococcose alvéolaire. C'est une maladie parasitaire dont les oeufs survivent à de basses températures et à une humidité élevée. Si c'est conditions ne sont pas respectées, ils meurent, et donc maladie pas présente dans toutes les régions.
Les petits rongeurs sont aussi porteurs de ces parasites, même qu'ils finissent par en mourir. Le renard mange les rongeurs parasités et rejette les oeufs du parasite via ses excréments.
Malheureusement, les chiens sont aussi porteurs de cette maladie.
Conclusion, exterminer les renards ne serviraient pas à éradiquer la maladie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Staff

avatar

Masculin Nombre de messages : 446
Age : 62
Localisation : Bruxelles - Belgique
Date d'inscription : 10/09/2006

MessageSujet: Re: attaque de prédateurs...   Dim 13 Juin 2010 - 6:19

Bonjour,

Cela risque de faire l'effet inverse c-à-d. propager la maladie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.cpnbrabant.be
Nico_le_chasseur

avatar

Masculin Nombre de messages : 543
Age : 31
Localisation : haute saone
Date d'inscription : 28/09/2009

MessageSujet: Re: attaque de prédateurs...   Dim 13 Juin 2010 - 12:28

Lycanos a écrit:

Conclusion, exterminer les renards ne serviraient pas à éradiquer la maladie.

Pourquoi vouloir exterminer????
il y a trop et pas assez. Et aussi le juste milieux!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lycanos

avatar

Masculin Nombre de messages : 477
Age : 32
Localisation : La Louvière
Date d'inscription : 27/11/2009

MessageSujet: Re: attaque de prédateurs...   Dim 13 Juin 2010 - 13:09

Staff a écrit:
Cela risque de faire l'effet inverse c-à-d. propager la maladie.

Que veux-tu dire par là ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nico_le_chasseur

avatar

Masculin Nombre de messages : 543
Age : 31
Localisation : haute saone
Date d'inscription : 28/09/2009

MessageSujet: Re: attaque de prédateurs...   Dim 13 Juin 2010 - 13:12

Les renards ne mangeant plus les bêtes malades, la maladie se propagerai enfin je pense que c'est se qu'il voulait dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guido Lupo

avatar

Masculin Nombre de messages : 713
Localisation : Saint-Etienne
Date d'inscription : 05/06/2006

MessageSujet: Re: attaque de prédateurs...   Mer 14 Juil 2010 - 3:18

Pour info des plus jeunes et appuyer Staff : flinguer les renards, c'était la réponse des chasseurs français à l'avancée de la rage, jusqu'au début des années 70. On prenait prétexte pour faire à tout-va des battues d'éradication du rouquin dans l'Est, et même ailleurs, en oubliant au passage que tous les mammifères peuvent être vecteurs (mais bon, une battue au campagnol, c'est moins dans la "tradition", hein. Ca aurait pourtant eu de la gueule, le retour le soir au café des amis, avec 12 belles pièces portées en triomphe devant les dames émues).

Moyennant quoi l'épidémie se répandait de plus belle, des renards issus des zones contaminées venant occuper les territoires obligeamment libérés par les courageux défenseurs des petits nenfants qui se promènent dans les bois, et dont la pensée s'arrête au point de mire. Jusqu'à ce qu'on écoute les doux écologues de l'époque et qu'on prenne exemple sur nos voisins : en vaccinant les renards sur le front de l'épidémie, on a arrêté le truc en quelques mois. Les renards vaccinés ont défendu leur territoire. En plus, les prédateurs, c'est lâche et feignant, ça élimine d'abord toutes les bestioles malades qui traînent, et des prédateurs vaccinés, ça n'attrape pas la maladie de la proie. Vous en avez entendu parler, de la rage en france, vous, depuis les années 80 ? (sauf quand un gogol ramène en douce dans son coffre un pauvre clébard ramassé sur le bord d'une route d'un pays contaminé).

Pour ce qui est de "trop, pas assez, et juste milieu", ce sont souvent des jugements de valeur de qui cherche plus ou moins consciemment à justifier son intervention, et qui ont rarement une réalité objective. Dans la nature, quelques centaines de millions d'années d'évolution ont mis en place des mécanismes qui tendent à assurer les rééquilibrages, (prédation, maladie, adaptation de la reproduction à la nourriture disponible, etc.), pour peu qu'on laisse faire le temps. Sauf évidemment quand l'intervention humaine bouscule les choses par exemple en introduisant brutalement une espèce dans un environnement où elle peut faire des dégâts et provoquer une perte de biodiversité, en éliminant directement ou par concurrence des espèces locales. Mais flinguer des prédateurs locaux comme le renard ou la martre (je m'arrête là volontairement) y a simplement rien qui puisse le justifier du point de vue de la nature.

guido
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nico_le_chasseur

avatar

Masculin Nombre de messages : 543
Age : 31
Localisation : haute saone
Date d'inscription : 28/09/2009

MessageSujet: Re: attaque de prédateurs...   Mer 14 Juil 2010 - 3:28

Guido Lupo a écrit:
. Sauf évidemment quand l'intervention humaine bouscule les choses

Et c'est le cas à peu près partout, du moment où tu voit passer un tracteuret toutes ses conséquences. D'où notre nécessité dans la plupart des coins.

Et fort heureusement, on a évoluer depuis les années 70...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lycanos

avatar

Masculin Nombre de messages : 477
Age : 32
Localisation : La Louvière
Date d'inscription : 27/11/2009

MessageSujet: Re: attaque de prédateurs...   Mer 14 Juil 2010 - 3:46

Nico_le_chasseur a écrit:
Et fort heureusement, on a évoluer depuis les années 70...

C'est surtout la législation qui a évolué. Quant aux chasseurs ou plutôt à la plupart des chasseurs, ......... Suspect
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nico_le_chasseur

avatar

Masculin Nombre de messages : 543
Age : 31
Localisation : haute saone
Date d'inscription : 28/09/2009

MessageSujet: Re: attaque de prédateurs...   Mer 14 Juil 2010 - 3:49

Il ne faut pas se baser sur l'individu, c'est stupide. sa reviens a faire la même généralisation que l'ensemble de la population, car les chasseurs sont de toutes les catégories de population...

par contre c'est le message des association et des fédération qu'il faut prendre pour référent... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lycanos

avatar

Masculin Nombre de messages : 477
Age : 32
Localisation : La Louvière
Date d'inscription : 27/11/2009

MessageSujet: Re: attaque de prédateurs...   Mer 14 Juil 2010 - 4:06

Nico_le_chasseur a écrit:
Il ne faut pas se baser sur l'individu, c'est stupide.

Pourquoi crois-tu que j'ai mis la plupart des chasseurs ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nico_le_chasseur

avatar

Masculin Nombre de messages : 543
Age : 31
Localisation : haute saone
Date d'inscription : 28/09/2009

MessageSujet: Re: attaque de prédateurs...   Mer 14 Juil 2010 - 4:08

Lycanos a écrit:
Nico_le_chasseur a écrit:
Il ne faut pas se baser sur l'individu, c'est stupide.

Pourquoi crois-tu que j'ai mis la plupart des chasseurs ?

Pour généraliser pour la majorité en admettant quelques exceptions. Alors que c'est l'inverse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guido Lupo

avatar

Masculin Nombre de messages : 713
Localisation : Saint-Etienne
Date d'inscription : 05/06/2006

MessageSujet: Re: attaque de prédateurs...   Mer 14 Juil 2010 - 9:14

Hum... Donc d'après toi Nico dès qu'un tracteur passe, le chasseur est nécessaire ???? scratch Il sème des renards, ou des garennes ?
Je ne doute ni de ta bonne volonté, ni de ta bonne foi, mais là je décroche...

Justifier la chasse par la nécessité d'équilibrer les populations animales sauvages est une vaste plaisanterie ; faudra qu'on m'explique alors pourquoi on veut toujours à la fois dégommer la proie et le prédateur : si c'est pour préserver les populations de perdreaux et de garennes qu'on tire les renards et piège les belettes, alors pourquoi tirer ensuite les perdreaux et garennes ? parce qu'il n'y a plus assez de renards et de belettes pour l'équilibre ? mais alors ? si on tentait plutôt de "réguler" la chasse, ça n'irait pas plus vite ? Et le grand Tétras, c'est pour l'équilibre de sa population pullulante, qu'on le chasse encore ?

La vraie raison, ça serait-y pas la concurrence supposée entre le renard et le chasseur, au moins pour les gras faisans tout juste lâchés, qui ont coûté bonbon à l'ACCA, et qu'on aimerait bien voir tenir jusqu'au matin de l'ouverture histoire que chacun en ait pour son argent ? (le soir, renard ou pas, sont tous au congélo).

Va pas te méprendre, je ne suis pas anti-chasse (enfin, pour les autres. Pour moi, j'ai choisi. C'est sans fusil). Mais que le chasseur ne s'invente pas des justifications et s'avoue simplement qu'il chasse par plaisir (et là je discuterai avec lui sur la nature de son plaisir, mais une autre fois, hein). Et qu'alors on cherche ensemble comment il peut pratiquer son loisir avec un minimum d'empreinte sur le milieu, et un minimum de risque pour les autres promeneurs qui comme moi préfèrent repartir sans bruit après s'en être mis seulement plein les mirettes.

Je me suis empoigné suffisamment souvent sur ce blog pour être complètement d'accord avec ta demande de ne pas généraliser sur "les chasseurs". J'aimerais être d'accord avec toi sur l'évolution de la chasse depuis les '70 (sans doute, parfois, au niveau de certaines fédés et de leurs techniciens... mais pris dans une telle pression de leurs adhérents...). Mais pas vraiment tant que ça, à ce que j'observe (moi qui ai connu les '70 Wink ) et j'aimerais que ça évolue plus vite... La principale évolution d'ailleurs est la diminution du nombre de pratiquants, ce qui diminue la pression de chasse dans certains déserts français où l'on n'entend pas pour autant parler de déséquilibre écologique consécutif, non ? ou bien j'ai raté qqchose ?.

Lorsque vous parlez de majorité et d'exceptions, je dirais plutôt minorité / majorité, mais malheureusement dans le sens de Lycanos.

guido
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nico_le_chasseur

avatar

Masculin Nombre de messages : 543
Age : 31
Localisation : haute saone
Date d'inscription : 28/09/2009

MessageSujet: Re: attaque de prédateurs...   Jeu 15 Juil 2010 - 3:36

Le tracteur c'était une image pour symboliser l'impact de l'agriculture, de l'exploitation forestière, bref la présence d'activité humaine, et ces conséquences.

Le chasseur chasse par plaisir, mais se qu'il a le droit de chasser et calculer pour agir dans le sens de ce que tu qualifie de plaisanterie.
L'un n'empêchant pas l'autre évidemment... Wink
Donc certaines espèces sont à réguler, d'autre, on peut se permettre d'en prélever, d'autre non.
La chasse du grand tetras et pour moi domage vu qu'il n'y en a plus beaucoup.

les gras faisans, les monocultures, les poulaiers, les déchets humain commestibles, et bien d'autre que je n'ai pas le temps de citer, font qu'il y a plus de renards qu'avant.
Quand je flingue un renard, je pense à Mme la hase ou la chevrette qui me remercie, non pas d'avoir sauver son ptio, mais d'avoir éviter que son ptio se fasse manger, et que la renarde l'ayant manger fasse une portée suplémentaire qui l'année suivante en fera une autre etc...


Pour bien connaitre les fédé, je peut te dire qu'ils sont pris en grippe par tout le monde.
Les chasseurs mécontent, les agriculteurs, les propriétaires terriens, les anti-chasse etc...
Alors forcément on évolue, mais c'est impossible d'aller directement et rapidement à la perfection en contentant tout le monde.
Un exemple il y a un coin de FC tout à fait propice à la vie de cerf, malheureusement les propriétaires terrien, souvent très riches et en bonnes relation avec le préfet, ont décrété que le cerf n'était pas désirable sur les massifs.
Dommage pour la biodiversité, bien mieux pour ces richards.

Je reviens sur la concurence entre le renard et le chasseur.
Effectivement il y en a une, mais le problème c'est que lorsqu'il y a trop de renards, même un niveau de population non chassable n'est pas possible à conserver.
Encore une fois, je maintiens que le but du classement nuisible n'est pas d'exterminer mais d'avoi suffisement de levier pour être efficace dans la régulation des renards.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ugatza
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 7456
Localisation : Normandie
Date d'inscription : 31/05/2006

MessageSujet: Re: attaque de prédateurs...   Jeu 15 Juil 2010 - 5:48

La chasse du Grand Tétras dommage.
C'est tout ce que tu as à dire?


_________________
A quoi ça sert un ours?
Et toi, à quoi sers-tu? Tu existes, c'est tout et c'est déjà prodigieux.
Et bien, c'est la même chose pour l'ours. C'est un être vivant, cela suffit.
Claude Dendaletche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nico_le_chasseur

avatar

Masculin Nombre de messages : 543
Age : 31
Localisation : haute saone
Date d'inscription : 28/09/2009

MessageSujet: Re: attaque de prédateurs...   Jeu 15 Juil 2010 - 6:32

ben quoi?

sa serais interdit quelques années, même si sa ne serai a mon avis pas suffisent pour remonter les populations, sa serait un premier pas.

Mais il faudrait aussi fermer ces chemins de randonnées en crête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lycanos

avatar

Masculin Nombre de messages : 477
Age : 32
Localisation : La Louvière
Date d'inscription : 27/11/2009

MessageSujet: Re: attaque de prédateurs...   Jeu 15 Juil 2010 - 9:38

Nico_le_chasseur a écrit:
Quand je flingue un renard, je pense à Mme la hase ou la chevrette qui me remercie, non pas d'avoir sauver son ptio, mais d'avoir éviter que son ptio se fasse manger, et que la renarde l'ayant manger fasse une portée suplémentaire qui l'année suivante en fera une autre etc...

Et quand tu flingues Mme la hase, la chevrette ou son ptio, tu pense aussi qu'elle te remercie ??????
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guido Lupo

avatar

Masculin Nombre de messages : 713
Localisation : Saint-Etienne
Date d'inscription : 05/06/2006

MessageSujet: Re: attaque de prédateurs...   Jeu 15 Juil 2010 - 19:42

J'adore tes certitudes, Nico : "donc certaines espèces sont à réguler, d'autres on peut se permettre d'en prélever, d'autres non". Laughing Il me semble logique en tout cas qu'on ne laisse pas décider ce qui doit, ou peut, être tiré, par ceux dont le plaisir affiché est de tirer. Y a comme un biais.

Ce que le chasseur a le droit de chasser est calculé ? hmmm. Pour les bracelets de chevreuil, par exemple (madame chevrette remercie les fédérations pour ces jolis bijoux mortuaires offerts à sa progéniture), on sait comment c'est "calculé". Sur certaines circonscriptions, ça varie à l'approche des élections.

Quand tu flingues un Renard, y a surtout quelques centaines de mamans campagnols et mulots, et leurs milliers de descendants de l'année, qui te disent merci... (j'avais écrit "dizaines" et "centaines", avant de me rappeler qu'il m'est arrivé de voir un renard choper au moins 6 rongeurs en une petite heure. Le calcul est vite fait, à 4-5 portées par an et maturité sexuelle à 2 mois. Y a un Poster de la Hulotte sur le sujet).

Quand à la hase ou la chevrette, ne l'appelle pas trop vite à ta défense. Que ses petiots comme tu dis se fassent bouffer par un renard ou tirer par un de tes congénères, elle s'en fout.

Pour la nature en revanche y a des différences : outre qu'il ne s'intéresse pas aux campagnols, le fusil est moins sélectif que le prédateur, pour ce qui est d'éliminer les faibles, les cons et les malades. Et quand il fait trop pression sur ses proies, ce qui est quand même rare vu qu'il n'a pas de congélateur, le renard disparaît ou fait moins de petits. Le chasseur, lui, quand le gibier diminue, flingue ses concurrents à quatre pattes, et lâche des volailles dénaturées, qu'il va se garder à nouveaux grands coups de flingue - vu que c'est quand même aussi son plaisir, de "réguler", et c'est bien ça la vraie raison, non ? : ça sort le fusil et les chiens hors saison, et ça varie les trophées.

Pour moi aussi, y a des différences : le renard ne représente jamais un danger pour ma pomme ou mes gamins, est discret et bien élevé, et offre un spectacle autrement plus gracieux. Tu me vois ramener des photos de chasseurs ?

Tu ne m'as pas répondu : si ce que tu sembles croire était vrai, lorsque le chasseur se fait rare, ça devrait être la cata. Pullulation de Renards et de corbeaux, disparition des lièvres et des chevreuils... Or c'est pas vraiment ce qu'on constate. Si ? (entre nous, je connais un paradis sur terre de quelques centaines d'hectares où la densité de goupils, de lièvres et de chevreuils atteint des sommets. Bizarre, y a que les fusils qui sont absents...). Ah et puis, t'as pas connu ça, mais tes théories, elles servaient à justifier de tirer tous les rapaces jusqu'en 1970... C'est vrai que c'est l'horreur, depuis on revoit (après quelques pastis) des éperviers enlever des poules de 2 kg dans les basses-cours (tiens, ça me rappelle que j'ai vu y a pas longtemps un épervier qu'avait chopé un jeune merle, se lancer à traverser ma prairie : il a failli déposer le bilan avant d'arriver à la haie d'en face…).

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nico_le_chasseur

avatar

Masculin Nombre de messages : 543
Age : 31
Localisation : haute saone
Date d'inscription : 28/09/2009

MessageSujet: Re: attaque de prédateurs...   Jeu 15 Juil 2010 - 22:54

Guido Lupo a écrit:
J'adore tes certitudes, Nico : "donc certaines espèces sont à réguler, d'autres on peut se permettre d'en prélever, d'autres non". Laughing Il me semble logique en tout cas qu'on ne laisse pas décider ce qui doit, ou peut, être tiré, par ceux dont le plaisir affiché est de tirer. Y a comme un biais.

Au contraire. tiens comme dans le cas du cerf. nous on voudrait ne pas le tirer pour qu'il y en ai, et maintenir les populations. on ne veut pas scier la branche sur laquelle nous sommes assis!!!

Guido Lupo a écrit:

Quand à la hase ou la chevrette, ne l'appelle pas trop vite à ta défense. Que ses petiots comme tu dis se fassent bouffer par un renard ou tirer par un de tes congénères, elle s'en fout.
Déjà dit plus haut, sur les 2 petits qu'elle vont faire, on va en tuer 0,5...

Guido Lupo a écrit:
Pour la nature en revanche y a des différences : outre qu'il ne s'intéresse pas aux campagnols, le fusil est moins sélectif que le prédateur, pour ce qui est d'éliminer les faibles, les cons et les malades. Et quand il fait trop pression sur ses proies, ce qui est quand même rare vu qu'il n'a pas de congélateur, le renard disparaît ou fait moins de petits. Le chasseur, lui, quand le gibier diminue, flingue ses concurrents à quatre pattes, et lâche des volailles dénaturées, qu'il va se garder à nouveaux grands coups de flingue - vu que c'est quand même aussi son plaisir, de "réguler", et c'est bien ça la vraie raison, non ? : ça sort le fusil et les chiens hors saison, et ça varie les trophées.
Comme c'est meugnon un monde ou tout est rose, ... ..., par contre quand il y a trop de pression sur sa proie, qui comme tu l'as dit est pas sélectif ni gestionnaire, et bien il arrête pas de procréer, mais change de proie!!!

Maintenant concernant les volatilles que tu évoque, c'est un des sujets qui me met en opposition avec le monde de la chasse. Je ne suis pas contre les lâchés, mais à partir de souches sauvages reprise dans d'autres milieux exédentaire, et si c'était moi si lâché il y a, pendant 5 ans minimum, pas de tir de l'animal lâché. Si l'aspas, et les autres enmerdeurs professionnels pour chasseur fesaient passer une loi comme sa, pour un coup je les remercierai!!


Guido Lupo a écrit:

Pour moi aussi, y a des différences : le renard ne représente jamais un danger pour ma pomme ou mes gamins, est discret et bien élevé, et offre un spectacle autrement plus gracieux. Tu me vois ramener des photos de chasseurs ?
Normal, car si il y a quelquechoses à ramener, c'est une vidéo, pour écouter la voie d'un St hub.... Wink

Guido Lupo a écrit:

Tu ne m'as pas répondu : si ce que tu sembles croire était vrai, lorsque le chasseur se fait rare, ça devrait être la cata. Pullulation de Renards et de corbeaux, disparition des lièvres et des chevreuils... Or c'est pas vraiment ce qu'on constate. Si ? (entre nous, je connais un paradis sur terre de quelques centaines d'hectares où la densité de goupils, de lièvres et de chevreuils atteint des sommets. Bizarre, y a que les fusils qui sont absents...). Ah et puis, t'as pas connu ça, mais tes théories, elles servaient à justifier de tirer tous les rapaces jusqu'en 1970... C'est vrai que c'est l'horreur, depuis on revoit (après quelques pastis) des éperviers enlever des poules de 2 kg dans les basses-cours (tiens, ça me rappelle que j'ai vu y a pas longtemps un épervier qu'avait chopé un jeune merle, se lancer à traverser ma prairie : il a failli déposer le bilan avant d'arriver à la haie d'en face…).
Quel est ce paradis? et que se passerait-il si ce paradis ne fesait pas quelques centaines d'hectare, mais plus, à l'image de nos campages quelques petite dizaines d'hectares??? encore ce monde idéal ou tout est rose....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guido Lupo

avatar

Masculin Nombre de messages : 713
Localisation : Saint-Etienne
Date d'inscription : 05/06/2006

MessageSujet: Re: attaque de prédateurs...   Ven 16 Juil 2010 - 14:52

Tu ne réponds guère au fond, Nico.

Au lieu de tenter de te payer ma fiole (va falloir t'accrocher quand même, bonhomme) et de me faire passer pour un bisounours, alors que ta vision de la nature, un truc qu'on pourrait régler avec quelques cartouches, est d'un simplisme désarmant ( Laughing ), j'aimerais bien que tu réagisses un peu plus sur ce que j'ai dit, par exemple :
- sur la lutte contre la rage (les chasseurs étaient acharnés à l'éradication des renards, et ricanaient déjà de ceux qui disaient qu'il fallait les vacciner et relâcher, ces doux rêveurs… roses ?)
- sur le régime du renard, et le fait qu'en voulant "réguler" sa population par rapport aux gibiers que TU veux prélever, tu dérégules bien plus les populations de rongeurs, que TU laisses donc pulluler…
- sur le fait que contrairement au prédateur, grâce à ta prothèse Verney-Caron, tu ne prélèves pas en priorité les proies les plus malades et les plus faibles,
- sur le dézingage des rapaces (les chasseurs se sont opposés violemment à leur protection, ça allait être d'après eux la disparition du petit gibier, le désert dans les campagnes, quand les bêtes aux poules "pulluleraient". On a vu…),
- sur le fait que la faune sauvage se porte nettement mieux dès lors que tes congénères sont moins nombreux, limitent leurs tirs, ou ne sont carrément plus là pour tenter de "réguler" (et oui, j'ai des exemples, mais compte pas sur moi pour t'indiquer les coins).

Nico_le_chasseur a écrit:
, par contre quand il y a trop de pression sur sa proie, qui comme tu l'as dit est pas sélectif ni gestionnaire, et bien il arrête pas de procréer, mais change de proie!!!
geek Là tu m'as eu, chuis largué. Traduction ? parce que j'ai pas bien compris ce que j'avais dit, là, d'après toi.

Tu as écrit plus haut que la chasse a changé depuis les '70. Je suis de ceux qui pensent qu'il y a toujours eu des chasseurs intelligents et connaisseurs de la nature, je n'oublie pas l'ANCER, Pfeffer et Nemrod... Ils étaient une toute petite minorité. J'y ajoute une minorité un peu plus consistante de braves gens mal informés. Je ne suis pas sûr (litote) que les proportions aient beaucoup évolué, malgré l'effort de certains techniciens des fédés (souvent dégoûtés de leurs ouailles).

Mais lorsque tu tiens des propos tout à fait similaires à ceux qu'on entendait en 1971 pour la "régulation" des buses et des milans, j'ai le regret de te dire qu'il m'en faudra un peu plus, pour savoir où te placer, que quelques banalités sur les gibiers relâchés qu'il faudrait laisser 5 ans sans tirer (mais en éliminant tous leurs prédateurs, sans doute ?). Je te vois plutôt majoritaire, pour l'instant. Prouve-nous le contraire.

Je n'en sors pas : je veux bien admettre, dans un monde où on est 98 % de non chasseurs (te fatigue pas, je viens de faire le calcul) une place proportionnelle pour l'activité chasse, sous réserve qu'elle soit respectueuse et de la nature et d'autrui, et ne prétende pas être "régulatrice" sous prétexte qu'elle tient le fusil.

S'être planté avec constance depuis des décennies, s'être opposé à toutes les avancées de protection de la nature, en traitant chaque fois ceux qui les défendaient d'"emmerdeurs professionnels", place-t-il bien pour leur donner des leçons ?

Enfin moi ce que j'en dis... C'est juste parce qu'U est en vacances.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nico_le_chasseur

avatar

Masculin Nombre de messages : 543
Age : 31
Localisation : haute saone
Date d'inscription : 28/09/2009

MessageSujet: Re: attaque de prédateurs...   Ven 16 Juil 2010 - 18:40

Guido Lupo a écrit:
Tu ne réponds guère au fond, Nico.

Au lieu de tenter de te payer ma fiole (va falloir t'accrocher quand même, bonhomme) et de me faire passer pour un bisounours, alors que ta vision de la nature, un truc qu'on pourrait régler avec quelques cartouches, est d'un simplisme désarmant ( Laughing ), j'aimerais bien que tu réagisses un peu plus sur ce que j'ai dit, par exemple :


Pas de soucis!

Guido Lupo a écrit:

- sur le régime du renard, et le fait qu'en voulant "réguler" sa population par rapport aux gibiers que TU veux prélever, tu dérégules bien plus les populations de rongeurs, que TU laisses donc pulluler…
- sur le fait que contrairement au prédateur, grâce à ta prothèse Verney-Caron, tu ne prélèves pas en priorité les proies les plus malades et les plus faibles,
- sur le dézingage des rapaces (les chasseurs se sont opposés violemment à leur protection, ça allait être d'après eux la disparition du petit gibier, le désert dans les campagnes, quand les bêtes aux poules "pulluleraient". On a vu…),
- sur le fait que la faune sauvage se porte nettement mieux dès lors que tes congénères sont moins nombreux, limitent leurs tirs, ou ne sont carrément plus là pour tenter de "réguler" (et oui, j'ai des exemples, mais compte pas sur moi pour t'indiquer les coins).
Le renards est opportuniste dans son alimentation alors se qu'il trouve, il mange. ce n'est pas le fait de le réguler vis a vis des population que l'on peut prélever qu'il faut voir, mais en fonction de donnée telle que les IKA qui reflètent son nombre sur le terrain et compenser les différentes sources de nouritures trop importantes apportées par l'homme (elle sont nombreuse, et les saloperie de "poulo" de tir en font parties) par des prélèvement de renards plus conséquent de manière à se qu'il ne soit pas en surnombre mais qu'il en reste suffisement pour agir sur (entre autre) les populations de rongeurs, mais aussi carcasse d'animaux malades, etc etc... C'est si simple de faire un amalgame basique entre nuisible et éradiquer....

Grâce à ma protèse justement je fait en sorte qu'il ny ai pas de proie malade à prélever... toujours la même choses : gestion ! les proies malades sont la pour les prédateurs, tout le monde y trouve son compte.

Maintenant je te demande un truc pour les questions suivantes, vit avec ton temps. les rapaces sont protégés, même si je trouve sa domage, car il y a une différence entre protéger et plan de chasse = 0. le second à le mérite de la flexibilité quand la situation l'exigera. fort heureusement pour la faune les rapaces n'ont pas la capacité de reproduction des rongeurs donc le problème n'est pas pour aujourd'hui, demain peut etre, mais pas sur donc un plan de chasse à 0 à vie c'est toujours mieux qu'une espèce protégée.

pour le dernier point cite moi un exemple qui ne soit pas dans des contrées désertes style dans une campagne type, un bocage de 3/4km séparant 2 villages soumis a une pression agricole? je suis à l'écoute, et même si tu en trouve, rien de mal a chasser, mais si en plus il y a du bien c'est cool.

Ce qu'il y a de dommage avec non pas toutes mais la plupart des proposition de protection de l'environnement, c'est qu'elle émanent de gens radicalement opposés à la chasse où au moins aux chasseurs, et que bien souvent on trouve une réelle volonté de mettre à l'écart le monde de la chasse dans ces proposition. A ne pas confondre non plus protection de la nature, avec culte du tout sauvage, qui est tout bonnement impossible dans 80% du territoire Français.



Au fond tu ne me répond guère non plus à part ressasser les seuls truc qui t'ont marquer dans ta jeunesse des année 70 où les écologiste de l'époque consomaient des quantité phénoménales de carburants dans leur combi WV.... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guido Lupo

avatar

Masculin Nombre de messages : 713
Localisation : Saint-Etienne
Date d'inscription : 05/06/2006

MessageSujet: Re: attaque de prédateurs...   Sam 17 Juil 2010 - 4:32

T'as raison, je ressasse. Faut dire que les choses n'évoluent guère et que contrairement à ce que tu affirmes, la chasse n'a pas beaucoup changé depuis cette époque (hormis qu'avec 1 million de pratiquants en moins, elle pèse moins dans l'électorat).

Je te lis, et malheureusement je ne vois aucune différence entre ton attitude et celles de nombre qui t'ont précédé :
Nico_le_chasseur a écrit:
les rapaces sont protégés, même si je trouve sa domage, car il y a une différence entre protéger et plan de chasse = 0. le second à le mérite de la flexibilité quand la situation l'exigera. fort heureusement pour la faune les rapaces n'ont pas la capacité de reproduction des rongeurs donc le problème n'est pas pour aujourd'hui, demain peut etre, mais pas sur donc un plan de chasse à 0 à vie c'est toujours mieux qu'une espèce protégée.

Comme quoi il suffit pas d'avoir 25 ans pour avoir des idées neuves. "Quand la situation l'exigera", dis-tu : ça en dit tellement long, je vais pas épiloguer, c'est inutile.

Ne suffit pas non plus de jargonner avec quelques termes techniques, qu'on maîtrise plus ou moins, pour agir en connaissance de cause. Pépé parlait de pullulation des puants, Fiston dit Indice Kilométrique d'Abondance supérieur à 0,4, résultat strictement idem. Mais bon, pour ton info, quand je parlais plus haut des proportions dans la gent chasseresse, c'est bien en fonction de ce que je vis aujourd'hui, où mon boulot m'amène à rencontrer (c'est parfois assez distrayant, y a pas si longtemps on m'a demandé la différence entre une Martre et un Ecureuil) des chasseurs d'ACCA d'un peu partout. Et si tu me relis tu verras que je fais des différences entre chasseurs et chasseurs...

Nico_le_chasseur a écrit:

Ce qu'il y a de dommage avec non pas toutes mais la plupart des proposition de protection de l'environnement, c'est qu'elle émanent de gens radicalement opposés à la chasse où au moins aux chasseurs, et que bien souvent on trouve une réelle volonté de mettre à l'écart le monde de la chasse dans ces proposition

Ce n'est pas tout à fait vrai, mais ça peut effectivement en donner le sentiment, et je peux te proposer une explication toute simple : aucune proposition de protection de la faune sauvage n'a jamais émané du "monde de la chasse", comme tu dis (je préfère être plus nuancé et parler des organisations majoritaires de chasseurs). Au contraire, ces dernières se sont souvent (pour pas dire toujours) opposées violemment, attentives uniquement à ne jamais limiter les droits de flinguer tous azimuts de leur base. Du coup même les plus conciliants finissent par douter qu'on puisse travailler avec elles.

Pas sûr qu'on ait fait beaucoup avancer le dialogue, là. Je vais pas "ressasser" ce que j'ai écrit à la fin de mon post précédent, ça résume ma position, je ferais pas mieux.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
villards

avatar

Masculin Nombre de messages : 180
Age : 35
Localisation : la chapelle de villards
Date d'inscription : 06/02/2010

MessageSujet: Re: attaque de prédateurs...   Sam 17 Juil 2010 - 5:04

Il me semble que ça n'a pas toujours été le cas, les fédérations de chasse était présent dans les premieres créations de parc national (vanoise etc...) et les réserves de chasse (principalement les 10 % en acca) sont tout de même beaucoup plus importante en terme d'hectare.
Comme dit ugatza, les efforts sur le grand gibier (suppression du droit de destruction agricole, plan de chasse, réintroduction massive, indemnisation...) ont été décidé par les dirigeants de la chasse et non par les chasseurs... Encore que ces dirigeants sont quand même élu démocratiquement.
Il y a quand même du mieux, de gros effort et investissement sont fait sur les lapins et le petit gibier en général, notament sur les habitats mais aussi pour contrer les maladies créé par l'homme.
Il me semble que la tendance au défaitisme n'est pas justifié, les loups sont quand même passé de 0 a 180 en 20 ans, les ours ce reproduise, personne n'y aurait cru dasn les années 80, les rapaces et les prédateurs en général ce porte globalement mieux.
Le danger me semble plutot venir de la réduction du territoire entre la monoculture (j'englobe tout sous ce terme (élevage trop grand, surface trop élevé) et l'urbanisation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guido Lupo

avatar

Masculin Nombre de messages : 713
Localisation : Saint-Etienne
Date d'inscription : 05/06/2006

MessageSujet: Re: attaque de prédateurs...   Sam 17 Juil 2010 - 6:58

Bonjour voisin,

Qui te parle de défaitisme ? je n'ai pas écrit que les choses allaient plus mal, ni que les chasseurs sont la cause principale de ce qui ne va pas...

Je suis bien d'accord que le principal danger pour la biodiversité vient de la réduction et la dégradation des habitats naturels, et on se retrouve avec les pêcheurs et les chasseurs sur ces problématiques là, c'est pas moi qui vais te dire le contraire.

Le point d'achoppement avec Nico (mais en ce qui me concerne, je m'arrête là) porte sur cette affirmation que les chasseurs réguleraient les populations animales, notamment les prédateurs, affirmation qui sert maintenant à justifier la chasse. Ils seraient nécessaires, d'"utilité publique" et les seuls à pouvoir en parler (les autres étant, comment dit Nico déjà ? des emmerdeurs professionnels). Je ne suis pas d'accord, et me contente de rappeler quelques faits, que tout le monde peut vérifier.

Pardonne-moi, mais je ne peux pas te suivre pour les exemples que tu donnes : s'il y a des loups en France, c'est surtout en dépit des chasseurs (globalement parlant), pas grâce à eux (ceux qui se vantaient dans les dîners en ville d'avoir "réglé le problème du loup" en Lozère…), et tu peux lire comme moi ce que dit Nico au sujet des rapaces. On ne peut vraiment pas porter un éventuel mieux à leur actif, mais à celui des lois qui leur ont été imposées, et qui doivent être défendues en permanence contre les attaques des plus acharnés.

Je ne suis pas pour autant défaitiste, tu peux rechercher sur le site ce que je disais du loup il y a quelques années. Mais mon relatif optimisme en la matière tient plutôt à la diminution de pression humaine sur de vastes territoires, qui s'étendent aussi en France.

En revanche, dans les coteaux du Jarez, ou la Normandie de U, c'est une autre histoire, on n'est pas près d'y voir le loup menacer les petits chaperons rouges comme le crains Nico. Mais je ne pense pas qu'y tirer les renards serve à autre chose qu'à procurer une cible plus "intéressante" à ceux qui sont lassés de dégommer du perdreau d'élevage ou du garenne hébété. Quels que soient les prétextes invoqués. Et quelle que puisse être par ailleurs leur action pour planter quelques haies.

Voili. Wink
Bonne journée...


PS : pour la Vanoise, je ne crois pas, mais faudrait vérifier. Pour les réserves communales, ce ne sont absolument pas des réserves naturelles, loin de là. Et même du simple point de vue du gibier, si tu savais le nombre de réserves qui sont délimitées en bordure de lotissements, ou entre deux routes, dans les coins les moins intéressants pour la faune et où de toute façon on ne pourrait pas tirer... juste pour avoir le taf de réserve obligatoire... J'ai pas dit que c'était toujours, mais bien trop souvent encore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ugatza
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 7456
Localisation : Normandie
Date d'inscription : 31/05/2006

MessageSujet: Re: attaque de prédateurs...   Sam 17 Juil 2010 - 7:22

En forme, GL... Very Happy

_________________
A quoi ça sert un ours?
Et toi, à quoi sers-tu? Tu existes, c'est tout et c'est déjà prodigieux.
Et bien, c'est la même chose pour l'ours. C'est un être vivant, cela suffit.
Claude Dendaletche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: attaque de prédateurs...   

Revenir en haut Aller en bas
 
attaque de prédateurs...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» attaque de predateur
» Les prédateurs
» bilan/sondage attaques prédateurs
» prédateurs poulailler mais quoi?
» Les Mouches contre-attaque!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nature et Biodiversité :: Nature et Biodiversité :: Problèmes Ecologiques :: Menaces sur la Biodiversité-
Sauter vers: