PortailAccueilGalerieDossiersFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Les bulletins loup N° 26 et 27 viennennt de paraitre : http://nature-biodiversite.forumculture.net/t69-bulletin-loup-oncfs-mars-1998-a-septembre-2012 pourles lire "sans problème" les enregistrer puis les ouvrir sous Adobe reader X

Partagez | 
 

 La corrida

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15, 16  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La corrida   Sam 8 Déc 2007 - 5:57

Sénilité précose de ma part => alors direction la bibliothèque, et vérification de mes sources....
"chien ou bison?...Embarassed
Dans l'attente, mes posts précédents devront se lire au conditionnel.
Revenir en haut Aller en bas
Bledine

avatar

Féminin Nombre de messages : 674
Localisation : France
Date d'inscription : 10/09/2006

MessageSujet: Re: La corrida   Sam 15 Déc 2007 - 8:36

Message communale :
Qui serait d’accord pour faire une lettre à F3 pour qu’ils arrêtent de montrer les reportages de corridas,
actuellement sur F3 ils diffusent cette BARBARIE !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pagesperso-orange.fr/ednum33/index.html
tite drine
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 2155
Age : 38
Localisation : Auvergne
Date d'inscription : 01/06/2006

MessageSujet: Re: La corrida   Sam 15 Déc 2007 - 10:31

ouais, y'avait canal+ cet été aussi, ils avaient remplacé mon film d'horreur/suspense par cette boucherie....

_________________

"Lorsque l'homme aura coupé le dernier arbre, pollué la dernière goutte d'eau, tué le dernier animal et pêché le dernier poisson, alors, il se rendra compte que l'argent n'est pas comestible."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://drine.info/
Bledine

avatar

Féminin Nombre de messages : 674
Localisation : France
Date d'inscription : 10/09/2006

MessageSujet: Re: La corrida   Sam 15 Déc 2007 - 10:54

On à envoyé le message à Terre-sacre avec l’adresse Nature Biodiversité la corrida.
Signe Bledine

Alors vous pouvez manifester votre pansée, ne me dites pas que vous avec déjà oublie cette souffrance ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pagesperso-orange.fr/ednum33/index.html
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La corrida   Dim 6 Jan 2008 - 17:20

Coucou
j'avais il y a lonnnngtemps dit dans ce topic, que dans le livre "de mémoire indienne" il y avait une référence au sacrifice d'un chien (danse du soleil) ....Je me plaçais bien entendu dans le cadre de sacrifice et non pas de la consommation éventuelle de chiens en période de famine, comme nous pourrions manger du rat par exemple.

Ugatza avait vérifié dans l'ouvrage qu'il possède et n'avait pas trouvé cette référence dans le chapitre qui traite de la danse du soleil. J'ai pensé avoir fait un mélange dans une discussion que j'avais eue à ce sujet avec un ami....
N'ayant pas pu avoir le livre à la médiathèque, j'ai fait confiance à la recherche d'Ugatza et j'ai bien fait, ce n'est pas dans ce chapitre. Mais c'est bien dans ce livre
Je ne sais pas quelle édition tu possèdes Ugatza. Mais je te donne ce que j'ai trouvé tu compareras avec l'édition que tu as.

Dans l'édition de France Loisir, il y a un encart avec une dizaine de photo, dont une de J.A ANDERSON ( collection de Jack R. WILLIAMS) qui s'intitule : "le sacrifice du chien avant la danse du soleil."...je ne sais pas si dans ton ouvrage, tu l'as.

Ensuite, il y a au chapitre 11 : "Yuwipi - petite lumière de nulle part", une autre référence à un sacrifice rituel de chien.
Je résume:
Ce rite, doit être fait à la demande de quelqu'un, ...le chien doit être jeune et grassouillet...on ne peut pas faire cette réunion sans servir de viande de chien....il est bien dit tout le respect qui est dû au chien, mais il est dit aussi qu'il s'agit bien d'un sacrifice et que sa chair sert à guerir le mal... et que tout les paticipants à la réunion doivent en manger, même si c'est un tout petit morceau

Mon ami n'a plus internet, autrement je n'ai pu mettre les scan des pages sur le forum mais si tu ne trouves pas dans ton livre, je peux si cela t'interesse, lui demander de recopier le paragraphe. tu me diras si tu as la même chose, merci Wink


Dernière édition par le Lun 7 Jan 2008 - 2:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La corrida   Lun 7 Jan 2008 - 2:43

je complète un peu le post précédent en ajoutant aussi ce qui est en fin de postface Léonard chien corbeau (page 311 - france loisir) : Organisation de la danse du soleil avec du chien comme nourriture.

D'après ce que j'ai compris et si je devais me servir d'une image je dirais que c'est un peu comme si on prenait un bain, c'est un cycle de purification qui précède la danse, et qui sert à pouvoir effectuer la danse ....c'est une peu comme si on arrivait à une croisée des chemins avant de choisir vers où on veut aller, guérison, vision....le chapitre 12 sur la danse elle même décrit les gestes à faire.
Voilou voilou tout ce que je peux dire pour l'instant sur le sacrifice du chien
Revenir en haut Aller en bas
Ugatza
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 7456
Localisation : Normandie
Date d'inscription : 31/05/2006

MessageSujet: Re: La corrida   Lun 7 Jan 2008 - 11:20

Non, non...tu as raison.
Simplement:
1) Comme je suis un peu fainéant, je n'ai relu que le chapitre sur la Danse Du Soleil, qui paraît très détaillé.
2)Le sacrifice dont tu parles est décrit au chapitre précédent qui concerne le rite yuwipi.

_________________
A quoi ça sert un ours?
Et toi, à quoi sers-tu? Tu existes, c'est tout et c'est déjà prodigieux.
Et bien, c'est la même chose pour l'ours. C'est un être vivant, cela suffit.
Claude Dendaletche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bledine

avatar

Féminin Nombre de messages : 674
Localisation : France
Date d'inscription : 10/09/2006

MessageSujet: Re: La corrida   Ven 11 Jan 2008 - 14:52

La face cache de l’humanité


Hole ! le toro !!
Céline Dion choisit la corrida pour illustrer son prochain album !



Cliquez sur l’image
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pagesperso-orange.fr/ednum33/index.html
Loulou
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 2663
Age : 44
Localisation : à coté de ses pompes, enfin pas loin !
Date d'inscription : 01/06/2006

MessageSujet: Re: La corrida   Ven 11 Jan 2008 - 15:02

Alors là, pour le coup, je ne vais pas pouvoir être très efficace sur l'action de boycott rire

_________________
Tout ce qui arrive à la terre, arrive aux fils de la terre. Ce n'est pas l'homme qui a tissé la trame de la vie : il en est seulement un fil. Tout ce qu'il fait à la trame, il le fait à lui-même.
Chef Seattle 1854

Si la Terre produit assez pour les besoins de chacun, elle ne produit pas suffisamment pour l'avidité de tous.
Gandhi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ugatza
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 7456
Localisation : Normandie
Date d'inscription : 31/05/2006

MessageSujet: Re: La corrida   Ven 11 Jan 2008 - 15:09

Hé bé moi non plou. Very Happy
Espèce absente de ma discothèque.
Même pas pour des raisons éthiques.

_________________
A quoi ça sert un ours?
Et toi, à quoi sers-tu? Tu existes, c'est tout et c'est déjà prodigieux.
Et bien, c'est la même chose pour l'ours. C'est un être vivant, cela suffit.
Claude Dendaletche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bledine

avatar

Féminin Nombre de messages : 674
Localisation : France
Date d'inscription : 10/09/2006

MessageSujet: Re: La corrida   Ven 11 Jan 2008 - 15:14

:banghead: Mais voyons hommes de bonne foi ! Exprimez-vous mieux vos sentiments.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pagesperso-orange.fr/ednum33/index.html
Loulou
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 2663
Age : 44
Localisation : à coté de ses pompes, enfin pas loin !
Date d'inscription : 01/06/2006

MessageSujet: Re: La corrida   Ven 11 Jan 2008 - 15:18

Pour pouvoir boycotter quelque chose, il faut avoir le besoin ou le désir de le détenir ...
Si tu préfere, pour simplifier la chose, je pratique depuis toujours un boycott permanent sur céline Dion, je peux même dire que ce sont mes oreilles qui m'en intime l'ordre. Donc le fait que je n'achéte pas son disque n'aura aucun impact sur son noimbre de ventes.

_________________
Tout ce qui arrive à la terre, arrive aux fils de la terre. Ce n'est pas l'homme qui a tissé la trame de la vie : il en est seulement un fil. Tout ce qu'il fait à la trame, il le fait à lui-même.
Chef Seattle 1854

Si la Terre produit assez pour les besoins de chacun, elle ne produit pas suffisamment pour l'avidité de tous.
Gandhi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ugatza
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 7456
Localisation : Normandie
Date d'inscription : 31/05/2006

MessageSujet: Re: La corrida   Ven 11 Jan 2008 - 15:22

+1
Par contre je suis d'accord pour appeler au boycott.

_________________
A quoi ça sert un ours?
Et toi, à quoi sers-tu? Tu existes, c'est tout et c'est déjà prodigieux.
Et bien, c'est la même chose pour l'ours. C'est un être vivant, cela suffit.
Claude Dendaletche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bledine

avatar

Féminin Nombre de messages : 674
Localisation : France
Date d'inscription : 10/09/2006

MessageSujet: Re: La corrida   Ven 11 Jan 2008 - 15:28

Ugatza a écrit:
+1
Par contre je suis d'accord pour appeler au boycott.

+399.999999999% Hourra !! Pour le boycott de U
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pagesperso-orange.fr/ednum33/index.html
Wooulf

avatar

Masculin Nombre de messages : 548
Age : 56
Localisation : Seine-et-Marne
Date d'inscription : 09/01/2008

MessageSujet: Re: La corrida   Ven 11 Jan 2008 - 16:16

Bonsoir,

Ni fan, ni consommateur, mais là, je suis écoeuré.
Le boycott publique me semble une bonne idée.
A suivre...

Bonne soirée,

Bob.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tite drine
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 2155
Age : 38
Localisation : Auvergne
Date d'inscription : 01/06/2006

MessageSujet: Re: La corrida   Sam 12 Jan 2008 - 1:15

J'ai jamais été fan non plus, mais là, elle vient de se bannir automatiquement de la moindre envie que j'aurais pu avoir de l'écouter.
BOYCOTTTTTTTTTTTTTT !!!!!

_________________

"Lorsque l'homme aura coupé le dernier arbre, pollué la dernière goutte d'eau, tué le dernier animal et pêché le dernier poisson, alors, il se rendra compte que l'argent n'est pas comestible."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://drine.info/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La corrida   Sam 12 Jan 2008 - 1:29

Pour le boycott il est demandé depuis la sortie de l'album je vous donne dans la citation des adresses pour réagir Wink
Citation :
CELINE DION AFICIONADA ?

La chanteuse a choisi le jeune matador Matias Tejela pour tourner un vidéo clip qui illustrera l'une des chansons de son nouvel album Taking chances. Lors de sa tournée mondiale 2008-2009, le tueur apparaîtra en habit de lumière, torse nu et muleta en main sur un écran géant !

Le 12 novembre, la maison de disques de Céline Dion assurait la présidente de l'Alliance anticorrida que : « Même s'il ne s'agit que de la chorégraphie d'un torero sur un plan d'eau, nous avons entendu vos nombreuses protestations et le vidéo-clip ne sera certainement pas diffusé en l'état. Il sera retravaillé et on y intégrera de nouveaux personnages. ».

De plus, l'artiste est photographiée sur Midi Libre du 7 novembre, vêtue d'un énorme col de renard pour illustrer un article consacré à ses 25 ans de succès. Quand on sait comment les renards sont tués - un électrode dans la gueule et l'autre dans l'anus pour garder à la fourrure son aspect bouffant -, il y a de quoi être choqué...

Suite à la campagne lancée par l'Alliance Anticorrida le 6 novembre, la polémique a enflé dans les médias sur les sites et les blogs. On peut demander à l'artiste de renoncer à ce projet en se réclamant de notre action. Attention : un courrier agressif n'est jamais lu jusqu'au bout...

* contact@sonybmg.fr
* http://www.sonybmg.ca/feedback.cgi
* http://www.celinedion.com/rendez-vous/francais/chat.html
source:
http://www.anticorrida.org/index2.htm
je redonne un autre lien au passage.
http://www.petition-anticorrida.com/signer2.php
Revenir en haut Aller en bas
Chichaî



Nombre de messages : 65
Date d'inscription : 02/01/2008

MessageSujet: Re: La corrida   Sam 12 Jan 2008 - 2:31

Ouai, ya du boulot pour relooker Céline Dion, adepte de fourrures et paillettes diverses.
Yavait pas que les dents à refaire, yavait aussi tout le reste! Twisted Evil
Elle met le Canada sur une très mauvaise voix ! silent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wooulf

avatar

Masculin Nombre de messages : 548
Age : 56
Localisation : Seine-et-Marne
Date d'inscription : 09/01/2008

MessageSujet: Re: La corrida   Sam 12 Jan 2008 - 2:38

Bledine a écrit:

Céline Dion choisit la corrida pour illustrer son prochain album !

Bonjour,

En lisant l'article présenté, je remarque le dernier paragraphe. On a décerné, à Cordoue, la Médaille d'Or des Arts et Lettres à un torrero.

Maintenant, la boucherie est un ART. Grrrr

Bob.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bledine

avatar

Féminin Nombre de messages : 674
Localisation : France
Date d'inscription : 10/09/2006

MessageSujet: Re: La corrida   Sam 12 Jan 2008 - 6:58

Citation :
CELINE DION AFICIONADA ?
La chanteuse a choisi le jeune matador Matias Tejela pour tourner un vidéo clip qui illustrera l'une des chansons de son nouvel album Taking chances. Lors de sa tournée mondiale 2008-2009, le tueur apparaîtra en habit de lumière, torse nu et muleta en main sur un écran géant !

Le 12 novembre, la maison de disques de Céline Dion assurait la présidente de l'Alliance anticorrida que : « Même s'il ne s'agit que de la chorégraphie d'un torero sur un plan d'eau, nous avons entendu vos nombreuses protestations et le vidéo-clip ne sera certainement pas diffusé en l'état. Il sera retravaillé et on y intégrera de nouveaux personnages. ».

De plus, l'artiste est photographiée sur Midi Libre du 7 novembre, vêtue d'un énorme col de renard pour illustrer un article consacré à ses 25 ans de succès. Quand on sait comment les renards sont tués - un électrode dans la gueule et l'autre dans l'anus pour garder à la fourrure son aspect bouffant -, il y a de quoi être choqué...

Et toutes les bonnes âmes qu’on chante avec elle dans Star Académie
Et le grand Johnny Hallyday, ils on vendu leur âmes au diable,
Même si sa maison de disque ils modifient leur présentation du disque et la vidéo,
Ils bon avoir beaucoup de mal à modifier son âme et faire ressusciter les renards sans oublier les autres animaux à fourrure.

peur Mais ou il va la planète ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pagesperso-orange.fr/ednum33/index.html
Bledine

avatar

Féminin Nombre de messages : 674
Localisation : France
Date d'inscription : 10/09/2006

MessageSujet: Re: La corrida   Dim 13 Jan 2008 - 5:44

Remords : il n’e jamais trop tard pour se repentir



Après avoir voué toute sa vie à la corrida et avoir tué plus de 500 taureaux au cours de sa carrière, Chiquilín, alias Rafael Jiménez González, torero de Cordoue, est en plein repentir et parle de l'amour dont peuvent témoigner nos amis « les bêtes ».

« Désormais, je ne puis supporter d’assister à une mise à mort, les animaux ressentent la douleur et souffrent comme nous, les taureaux nous regardent comme avec un air de gentillesse. Maintenant j’ai pitié d’eux et je ne serai plus capable de tuer un taureau. Il m’en a coûté de porter mes dernières estocades quand j’ai compris la bonté de l’animal. Une fois, un taureau qui me tenait au sol, me regarda puis m’épargna. J’ai vu des taureaux pleurer. C’est une chienne que j’ai depuis huit ans et qui m’a incité à un nouveau regard vis-à-vis des animaux. Avant, j’allais à la chasse très souvent, mais maintenant je suis incapable de tuer une mouche. L’autre jour, un grillon m’a empêché de dormir une partie de la nuit, jusqu’à ce que je me lève et le découvre dans un pot de fleur. Je l’ai observé et je l’ai sorti. Il s’est passé quelque chose de très curieux dans mon rapport avec tous les animaux. » (D’après un article dans le journal espagnol ABC du 28 octobre 2007)
La tauromachie : une barbarie festive
« Il m’a toujours semblé que lorsque le taureau était tué, une part même d’humanité périssait avec l’animal. » Angelo Rinaldi

La puissance du taureau a toujours fasciné l'homme et bien des cultures ont sublimé le sacrifice du noble animal, mi-bœuf, mi-fauve, selon des rites collectifs ou initiatiques. Transfuge contemporain des jeux du cirque, la corrida moderne doit ses fondements aux divertissements taurins médiévaux, organisés pour divertir la noblesse espagnole. Bien qu’en appelant à des critères strictement païens, cette boucherie sanguinaire fait bon ménage avec le christianisme affiché par l’Espagne la plus conservatrice.

De nos jours, on compte un torero tué pour 33 000 taureaux. Le risque de périr dans l’arène est donc quasiment nul pour le bourreau. À titre d’exemple comparatif, l’éventualité pour un patient de succomber à une anesthésie générale est de 1 pour 8000… Le taureau, quant à lui, n’a aucune chance, c’est clair. En Espagne, un cachet de 200 000 euros n’est pas exceptionnel pour un torero de renom. Depuis le XVIIIe siècle, et pour des millions taureaux mis à mort, les chiffres de la nécrologie tauromachique ne révèlent que 55 matadors, 111 novilleros, 59 picadors et 120 bandilleros tués dans l’arène. Quant au cheval, compagnon d’infortune du taureau, le caparaçon ne protégeant pas l’abdomen, il fini souvent éventré. Les yeux bandés, entre un mors sévère et des éperons acérés, la plus belle « conquête » de l’homme (l’expression révèle l’état d’esprit !) supporte un purgatoire. Ces chiffres tant disparates sont expliqués tant par le formatage des animaux, que par le panel de manigances qui président au combat. Vierge de toute intervention dans son patrimoine génétique, le taureau sauvage pèse plus de 600 kg et sa puissance le rend inabordable. Dès la fin du XIXe siècle, des élevages spécialisés parviennent à produire une race plus inoffensive et ne pesant que 400 kg. L’apprentissage au combat consiste à faire endurer au jeune animal une série de tests sélectifs et souvent cruels. Les taureaux « recalés » deviendront souffre-douleur pour l’entraînement des candidats matadors, ou prendront le chemin des fêtes populaires barbares. Les plus dignes subiront la préparation cosmétique susceptible d’épargner les hommes qui feront semblant de les affronter. Tout d’abord, le rite de l’afeitado qui veut que l’on scie 5 à 10 cm de corne. La mutilation qui dure une demi-heure consiste à repousser la matière innervée (telle celle d’une dent) vers sa racine et à reconstituer la pointe en résine synthétique qui sera poncée, puis vernie. Les sabots sont limés et incisés afin d’y encastrer entre les onglons des coins de bois. Le « grand jour » du combat arrivé, les yeux du taureau sont enduits de vaseline afin de lui faire perdre le sens de l’orientation, puis on lui administre tranquillisants, paralysants et hypnotisants. La brûlure causée par l’essence de térébenthine dont on enduit ses pattes fait qu’il n’aura de cesse de s’agiter. Des aiguilles dans les testicules l’empêcheront de se coucher, du coton au fond des narines lui rendra la respiration pénible, on lui inflige des coups de planche sur l’échine et les reins, plusieurs dizaines de fois on lui bombarde les reins de sacs de sable de 100 kg. Le reste n’est plus que l’épouvantable torture qui pendant vingt minutes va mettre en émoi les pires instincts d’un public aussi fat que de mauvaise éducation.

La fanfare fait retentir son minable paso doble, la cuadrilla des « poupées aux costumes de papier » (Francis Cabrel) fait crânement son entrée dans les arènes, « Un peu de sable du soleil et des planches / Un peu de sang pour faire un peu de boue. » (Jacques Brel), le spectacle affligeant peut commencer ! Le protocole est quasiment toujours le même : les peones affolent, essoufflent et fatiguent l’animal. Les deux picadors le lardent de leurs longues piques plantées entre les quatrième et septième vertèbres dorsales, afin de toucher les muscles du cou, puis entre les quatrième et sixième vertèbres cervicales pour sectionner les ligaments de la nuque. Chaque pique pénètre à 15 cm jusqu’à huit fois de suite. C’est un travail d’artiste-boucher… L’animal gardant la tête baissée donne une impression de bravoure et les spectateurs l’imaginent prêt à charger, alors qu’il est déjà à moitié décapité. Arrivent ces harpons de 5 cm que sont les banderilles. L’objectif est de laisser le sang s’évacuer et d’empêcher une hémorragie interne mettant une fin précoce au « beau » spectacle. Quand les trois paires de banderilles sont plantées et que le bain de sang est à son comble, arrive le tercio, le dernier acte, celui de la mort du loyal animal. Une faena de muleta habile et raffinée annonce la mort prochaine. Avec des poses efféminées que l’Église réprouve (!), le matador porte l’estocade. Le premier coup est la plupart du temps raté et l’épée mal plantée dans le garrot ne fait que transpercer un poumon ou ressort par les flancs. Les taureaux peuvent recevoir jusqu’à dix coups d’épées avant de « mordre la poussière ». Un peon lui assénera le coup de grâce, un poignard planté dans la nuque sectionnant la moelle épinière. Encore secoué de spasmes, le corps du taureau est tiré par un attelage, précédé d’un tour de piste en cas de corrida « réussie ». Sous une pluie de fleurs, la « danseuse » exhibe fièrement les oreilles et la queue coupées. En transes, le public d’aficionados est en complet délire. Le raffinement de l’ « humanerie » est à son apogée. Six taureaux se succèdent ainsi lors de chaque lidia (corrida). « Ah! / Est-ce qu'en tombant à terre / Les toros rêvent d'un enfer / Où brûleraient hommes et toreros défunts ? » (Jacques Brel).

suite notre-planete-info

Citation :
Source original de la déclaration

«Yo he visto a toros llorar»
28-10-2007 02:10:30
Ahora, al cabo de los años, después de haber matado a casi 500 astados y haber dedicado su vida al mundo del toro, Chiquilín ha reblandecido su corazón torero. «Ahora no puedo ver un descabello y vuelvo la cara. Los animales sufren y le duelen las cosas. Los toros te miran y tienen cara de buena gente». ¿Hoy sería capaz de matar a un toro? «Ahora no. Tengo piedad de ellos». «Una vez me dio cosa matar a uno, por que el animalito era muy bueno. Me tenía en el suelo, me miró y no me quiso hacer nada». ¿Y esas cosas pasan? «A mí me pasó. Me miró y me dijo: «¿Qué hago? ¿Te mato?». «Yo he visto a toros llorar. El toro siente y, a la vejez, me ha dado sentimiento de los toros. Tengo una perra desde hace ocho años y me ha hecho cambiar con los animales. Yo, que he ido de cacería todos los días durante mucho tiempo, ahora soy incapaz de matar una mosca. El otro día un grillo me dio la guerra toda la noche, hasta que me levanté y lo encontré en la maceta. Lo miré y lo solté. Increible. Me ha pasado algo muy raro».


Dernière édition par le Dim 13 Jan 2008 - 15:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pagesperso-orange.fr/ednum33/index.html
Bledine

avatar

Féminin Nombre de messages : 674
Localisation : France
Date d'inscription : 10/09/2006

MessageSujet: Re: La corrida   Dim 13 Jan 2008 - 13:33

Source : notre-planete-info

Citation :
Après avoir voué toute sa vie à la corrida et avoir tué plus de 500 taureaux au cours de sa carrière, Chiquilín, alias Rafael Jiménez González, torero de Cordoue, est en plein repentir et parle de l'amour dont peuvent témoigner nos amis « les bêtes ».

« Désormais, je ne puis supporter d’assister à une mise à mort, les animaux ressentent la douleur et souffrent comme nous, les taureaux nous regardent comme avec un air de gentillesse. Maintenant j’ai pitié d’eux et je ne serai plus capable de tuer un taureau. Il m’en a coûté de porter mes dernières estocades quand j’ai compris la bonté de l’animal. Une fois, un taureau qui me tenait au sol, me regarda puis m’épargna. J’ai vu des taureaux pleurer. C’est une chienne que j’ai depuis huit ans et qui m’a incité à un nouveau regard vis-à-vis des animaux. Avant, j’allais à la chasse très souvent, mais maintenant je suis incapable de tuer une mouche. L’autre jour, un grillon m’a empêché de dormir une partie de la nuit, jusqu’à ce que je me lève et le découvre dans un pot de fleur. Je l’ai observé et je l’ai sorti. Il s’est passé quelque chose de très curieux dans mon rapport avec tous les animaux. » (D’après un article dans le journal espagnol ABC du 28 octobre 2007)

La tauromachie : une barbarie festive
« Il m’a toujours semblé que lorsque le taureau était tué, une part même d’humanité périssait avec l’animal. » Angelo Rinaldi

Ceci est une annonce publique.

A moi il me serait très difficile de pardonner toutes ces souffrances, mais si la confession est sincère, j’estime que la moindre des choses à faire, c’est que celui qui demande pardon le mette en pratique.
Comme toutes ces souffrances ont fait sa fortune (argent) et qu'il veut obtenir le pardon, il serait bien qu’une partie de toute cette fortune soit mise au service de la protection des animaux qui sont encore vivants, et si cela est mis en pratique, le pardon peut être acceptable et accordé.

S’il y a une personne qui connaisse l'adresse de Chiquilín, alias Rafael Jiménez González, et qu’il peut lui communiquer ce message, les animaux lui disent merci
Bledine.

Traduction Espagnol :

Esto es un anuncio público..

A mí me sería muy difícil perdonar todos estos sufrimientos, pero si la confesión es sincera, considero que el menor de las cosas pendientes, es que el que pide perdón lo lleve a la práctica.
Al igual que estos sufrimientos hicieron su fortuna (dinero) y que quiere obtener el perdón, sería aunque una parte de toda esta fortuna se ponga al servicio de la protección de los animales que son aún vivos, y si eso se lleva a la práctica, el perdón puede ser aceptable y concedido.

Si hay una persona que conozca la dirección de Chiquilín, alias Rafael Jiménez González, y que puede comunicarle este mensaje, los animales le dicen gracias.
Bledine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pagesperso-orange.fr/ednum33/index.html
Aude

avatar

Féminin Nombre de messages : 106
Age : 37
Localisation : Paris ou le Mercantour
Date d'inscription : 11/06/2006

MessageSujet: Re: La corrida   Lun 14 Jan 2008 - 12:25

Je trouve ce repentir extrêmement touchant. De toutes évidence il a appris l'empathie et a donc sûrement gagné en sagesse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://terredesloups.over-blog.org/
Ugatza
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 7456
Localisation : Normandie
Date d'inscription : 31/05/2006

MessageSujet: Re: La corrida   Lun 14 Jan 2008 - 14:15

Je trouve que cette suggestion d'utiliser l'argent gagné est excellente.

_________________
A quoi ça sert un ours?
Et toi, à quoi sers-tu? Tu existes, c'est tout et c'est déjà prodigieux.
Et bien, c'est la même chose pour l'ours. C'est un être vivant, cela suffit.
Claude Dendaletche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jacques



Nombre de messages : 660
Date d'inscription : 14/06/2006

MessageSujet: Re: La corrida   Mar 15 Jan 2008 - 13:35

Il y a des gens qui sont favorables à la corrida... et qui l'expliquent...


"Vous ne savez plus quoi faire de votre pitié ? Vous êtes las de la Tchétchénie, de l’Irak, du Darfour ?

Les enfants qui crèvent de faim ou meurent sous les bombes, le soir à la télévision, finissent par vous laisser froids ?
Alors, faites comme ces "people" en mal de moralisme compassionnel, investissez vos sentiments "humanitaires" dans le dernier cri de l’apitoiement.
Non plus les bébés phoques…
Non, vous ne devinerez jamais : aujourd’hui, c’est les taureaux de combat (toros bravos).
Oui, c’est le dernier sophisme à la mode : si l’on interdisait les corridas, il y aurait moins de souffrances sur terre ! Restons sérieux.
Il est probable que, parmi les gens hostiles à la corrida, nombreux sont les personnes sensibles qui croient sincèrement qu’une corrida est un spectacle cruel dans lequel on se plaît à tourmenter de pauvres bêtes.
Respectons leur sensibilité. Mais demandons-leur aussi de respecter celle de tous ces peuples du Sud, de Nîmes à Bayonne, de Béziers à Dax, d’Arles à Mont-de-Marsan, qui ont fait de la tauromachie une part essentielle de leur culture, et qui ne sont pas (que l’on sache) moins sensibles à la souffrance que les autres.
Et ne nous lassons pas d’expliquer ce qu’est la corrida, sa grandeur, ses valeurs, sa beauté. Rappelons ce que sont les taureaux de combat : des bêtes d’une race particulière, jouissant des plus enviables conditions de vie et élevées en toute liberté afin de préserver leur combativité naturelle.
Rappelons que toute souffrance n’est pas douleur, que la vraie souffrance pour un chien, c’est la "liberté" due à la perte de son maître, que, pour un animal sauvage, c’est la contention (le loup de la fable souffrirait dans la niche du chien) et que, pour un taureau sauvage, c’est plutôt celle qui est due au stress qu’aux blessures de l’arène, celles-ci libérant au contraire son agressivité.
On dira peut-être qu’il est "malsain" d’assister à ce spectacle. On change alors de plan : ce n’est plus le taureau qui est en cause, c’est l’homme. Mais avez-vous entendu parler de violence autour des arènes comme il y en a autour des stades ?
Connaissez-vous un aficionado, je dis bien un seul, capable de battre son chien ? Pensez-vous sincèrement que Picasso, dont une part essentielle de l’œuvre s’inspire de la plastique du combat du toro et de l’esthétique de la corrida, était un "monstre assoiffé de sang" ?
Croyez-vous qu’Eisenstein, passionné de corridas et hanté par sa mythologie, était indifférent à la souffrance ? Pensez-vous vraiment que Lorca, Hemingway, Leiris, Bataille, Cocteau se plaisaient à voir mourir des bêtes ?
Non, ils aimaient, ils admiraient la bravoure du taureau qui combat, ils s’émerveillaient d’une éthique qui se résume au slogan de la Pasionaria : "Mieux vaut mourir debout que vivre à genoux."
Oui, ayons pitié, sans doute : c’est essentiel à la communauté et constitutif de l’humanité. Mais sachons discerner les objets de notre compassion. Et prenons garde à cette idéologie "animaliste" anglo-saxonne qui nous menace et dont l’aveuglement et la violence font déjà des ravages ici ou là.
Aujourd’hui, ils s’en prennent à la corrida et à la chasse. Demain, ce sera la pêche à la ligne (c’est déjà à leur programme).
Alors, dans ce "meilleur des mondes" qu’ils nous préparent, dans lequel ni le sang ni la mort ne pourront plus se voir (sinon dans l’obscurité feutrée des mouroirs ou le silence des abattoirs), quand le foie gras et les huîtres ne seront plus qu’un souvenir de ce monde trop cruel où nous vivons, quand le végétarisme sera obligatoire et les chaussures de cuir interdites, alors il sera temps d’envisager d’interdire aussi la corrida et d’envoyer directement et définitivement tous les taureaux sauvages à l’équarrissage pour leur éviter de mourir au combat. Mais pas avant."

Francis Wolff
Professeur au département de philosophie de l’École normale supérieure de Paris

Pour continuer dans le même genre, voir ces sites :
http://www.clionautes.org/spip.php?article1503
http://velonero.blogspot.com/2007/09/philosophie-de-la-corrida-de-francis.html
http://www.liberation.fr/culture/livre/266541.FR.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La corrida   

Revenir en haut Aller en bas
 
La corrida
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 14 sur 16Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15, 16  Suivant
 Sujets similaires
-
» Cyber-action contre la corrida ...
» Non à la corrida à l'école !!
» À Caracas, la corrida n'aura pas lieu
» CRAC: Association Anti-Corrida
» Intellectuels et artistes contre la corrida

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nature et Biodiversité :: Nature et Biodiversité :: Problèmes Ecologiques :: Condition Animale-
Sauter vers: