PortailAccueilGalerieDossiersFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Les bulletins loup N° 26 et 27 viennennt de paraitre : http://nature-biodiversite.forumculture.net/t69-bulletin-loup-oncfs-mars-1998-a-septembre-2012 pourles lire "sans problème" les enregistrer puis les ouvrir sous Adobe reader X

Partagez | 
 

 Un tour chez les éleveurs : Pastoraloup expérience vécue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
CANIS
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 2965
Age : 65
Localisation : Sud Sud Est des Alpes
Date d'inscription : 31/05/2006

MessageSujet: Re: Un tour chez les éleveurs : Pastoraloup expérience vécue   Ven 6 Juil 2007 - 12:23

EN33 a écrit:
Michel a écrit:


Quand aux "semblants" d'écolos qui sévissent sur "certains forums" c'est à nous de les éduquer et il y a du boulot

Les patous qui ne sont pas à la hauteur du tout c'est simple: ça fini par un coup de fusil.

Si l'on faisait pareil avec les bergers/éleveurs qui sont dans la même situation, il n'en resterait pas beacoup !

_________________
Respecte la nature et elle te le rendra. Détruis-la, et elle te détruira. Ce n'est que justice.
Aussi petit que soit l’amour, il sera toujours plus grand que la haine.


Le coup de fusil part. L'oiseau tombe, moins bas que le chasseur.
Sylvain Tesson
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ugatza
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 7456
Localisation : Normandie
Date d'inscription : 31/05/2006

MessageSujet: Re: Un tour chez les éleveurs : Pastoraloup expérience vécue   Ven 6 Juil 2007 - 13:38

Concernant les patous:
Je t'assure que l'on peut attendre d'un patou qu'il obéisse à un ordre de rappel.
Si ce n'était pas le cas, je ne serais pas là pour t'en parler...
En effet un berger m'a sauvé la vie une fois en rappelant le sien...

C'était il est vrai, en Vallée d'Aspe où les bergers savent utiliser ces chiens, car la tradition s'y est maintenue plus qu'ailleurs en raison de la présence des derniers ours.

Le berger (ou la bergère) reste le dominant.
La spécificité du patou, c'est sa grande taille et le fait qu'il soit élevé pour considérer les moutons coomme des "petits" de rang inférieur pour les protéger spontanément...

Là où je veux en venir, c'est qu'on ne peut pas argumenter de l'agressivité de certains de ces chiens pour s'opposer à la présence des loups, à moins d'être de très mauvaise foi.
D'autre part, les patous ne sont pas les seuls chiens qui peuvent poser des problèmes d'agressivité en montagne, avec les touristes par exemple...

Ensuite: sur les problèmes sanitaires et la taille des parcs.
S'il y a de la boue et des problèmes sanitaires, et que les parcs sont trop petits pour le territoire loué, c'est qu'il y a surpâturage et la contrainte liée à la présence du loup ne fait que révéler le problème...qui est chronique.
J'ai observé l'érosion liée au piètinement des troupeaux et des zones "brûlées" par l'urine, là où il n'y a aucun parc ni aucune garde dans les Pyrénées Basques.
Là aussi, ce n'est pas un argument contre le loup.
Il ne doit pas y avoir de surpâturage.
Si le loup est une gêne dans ce cas, qu'est-ce qu'il gêne en réalité?
La survie de l'éleveur ou le maintien de conditions discutables?

J'ai bien vu la photo de ce qui restait de l'agneau.
Je ne discute pas qu'il s'agisse d'un loup.
Ni que le loup ait été présent pas loin de tes chèvres.
Mais tu n'as pas été confrontée à une attaque et tu n'as pas pu mettre en relation (par toi même) l'état du dispositif de protection et le succés d'une attaque.
Wink

_________________
A quoi ça sert un ours?
Et toi, à quoi sers-tu? Tu existes, c'est tout et c'est déjà prodigieux.
Et bien, c'est la même chose pour l'ours. C'est un être vivant, cela suffit.
Claude Dendaletche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tite drine
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 2155
Age : 38
Localisation : Auvergne
Date d'inscription : 01/06/2006

MessageSujet: Re: Un tour chez les éleveurs : Pastoraloup expérience vécue   Sam 7 Juil 2007 - 0:23

Citation :
Et ça c'est pas le problème du surpaturage, les bêtes paturent quasimment pas dans les parcs...
Tiens, ça me rappelle un truc que nous a dit l'éleveur qui était venu nous parler lors de l'expo qu'on a fait à Chomelix avec Mike et Chris.... : les brebis mangeraient le plus gros de leur ration quotidienne de bon matin, et donc ces parcs de nuit poseraient un problème essentiel, à savoir ne leur permettraient pas de se nourrir correctement. Alors, sur le terrain ? car celui-ci ne possédait que 80 brebis...

Et sinon, tu n'as pas répondu pour les fusils, mais n'y a-t-il vraiment aucune autre alternative envisageable ? Du moins dont ils parlent .... ???

_________________

"Lorsque l'homme aura coupé le dernier arbre, pollué la dernière goutte d'eau, tué le dernier animal et pêché le dernier poisson, alors, il se rendra compte que l'argent n'est pas comestible."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://drine.info/
Brosco

avatar

Nombre de messages : 73
Date d'inscription : 06/07/2007

MessageSujet: Re: Un tour chez les éleveurs : Pastoraloup expérience vécue   Sam 7 Juil 2007 - 2:39

Bojour à tous,

J'ai loué un gîte il y a deux ans au-dessus de Digne, dont le proprio élevait des brebis à viande en "zone-loup".

J'ai pas mal discuté avec l'éleveur, très ouvert (il avait même des pièges à phéromones pour les mouches dans sa bergerie, pour ne pas balancer de saloperies sur ses agneaux).

Ses deux patous étaient des bêtes "non socialisées". Il y avait des panneaux dans la montagne invitant les touristes à ne pas approcher le troupeau, sous peine d'attaque des chiens. Le proprio seul approchait les patous pour les nourrir.
Il m'a expliqué que ses patous appartenaient totalement au troupeau, et n'avaient jamais de contact de type affectif avec l'homme. En hiver, ses divers chiens de conduite se doraient la pilule près de la cheminée, mais les deux patous passaient tout l'hiver à dormir au milieu des brebis, dans la bergerie.

Pour ce qui est du loup, jamais vu, sans doute parce qu'on était en zone très périphérique, mais une nuit, un blaireau adulte (un Mustelidae, pas un chasseur Cool ) s'est approché du troupeau, et les patous l'ont bouffé Shocked

Pas simplement tué, dévoré, et j'ai vu ce qu'il en restait... Je pense qu'un blaireau acculé est au moins aussi dangereux qu'un loup alpin, et ça donne quand même une idée de l'efficacité potentielle de ces chiens.

Selon l'éleveur, les patous se considéraient comme appartenant réellement au troupeau, donc tout ce qui s'en approchait devenait une menace.


Brosco
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EN33

avatar

Féminin Nombre de messages : 53
Age : 29
Localisation : Médoc
Date d'inscription : 05/06/2006

MessageSujet: Re: Un tour chez les éleveurs : Pastoraloup expérience vécue   Sam 7 Juil 2007 - 3:16

Ugatza a écrit:
Concernant les patous:
Je t'assure que l'on peut attendre d'un patou qu'il obéisse à un ordre de rappel.
Si ce n'était pas le cas, je ne serais pas là pour t'en parler...
En effet un berger m'a sauvé la vie une fois en rappelant le sien...

Oui bien sûr qu'il répond quand tu l'appelles par son prénom... et qu'il reconnaît quand tu lui cries dessus! Pareil, il m'est arrivé de l'appeler quand il sautait sur une mamie... et j'ai eut la trouille se jour là! Mais est-ce vraiment un ordre.. ouais, basique alors. Mais dans le cas dui cerf, j'ai même pas put retenir Billy le chien de conduite que je commande sans arrêt lui (contrairement à Volcan). Il a suivit quand le cerf m'est passé à côté. Les deux chiens sont partis en courant, je pouvais pas leur courrir après Laughing . Je sais pas, l'instinct de prédation qui est plus fort? Mais ils sont revenus de toute façon.

Ugatza a écrit:
Le berger (ou la bergère) reste le dominant.
La spécificité du patou, c'est sa grande taille et le fait qu'il soit élevé pour considérer les moutons coomme des "petits" de rang inférieur pour les protéger spontanément...

Dominant n'est pas "patron", il n'obéit qu'à son nom et "au troupeau", respecte le berger bien sûr. Mais ce qui fait toute la différence avec les chiens de berger, c'est qu'il est plus attaché sentimentalement si on peut dire, aux brebis qu'à son maître, c'est ça la clef de son efficacité. C'est pourquoi on ne le dirige pas, il sait ce qu'il a à faire: protéger sa famille, qui sont les brebis ou les chèvres.

Ugatza a écrit:
Là où je veux en venir, c'est qu'on ne peut pas argumenter de l'agressivité de certains de ces chiens pour s'opposer à la présence des loups, à moins d'être de très mauvaise foi.

A non, je n'ai pas dit ça! Mais l'agressivité des patous, fait partie de toute ces petites difficultés quotidiennes, qui découlent des mesures de protection.

Ugatza a écrit:
Ensuite: sur les problèmes sanitaires et la taille des parcs.
S'il y a de la boue et des problèmes sanitaires, et que les parcs sont trop petits pour le territoire loué, c'est qu'il y a surpâturage et la contrainte liée à la présence du loup ne fait que révéler le problème...qui est chronique.
J'ai observé l'érosion liée au piètinement des troupeaux et des zones "brûlées" par l'urine, là où il n'y a aucun parc ni aucune garde dans les Pyrénées Basques.
Là aussi, ce n'est pas un argument contre le loup.
Il ne doit pas y avoir de surpâturage.
Si le loup est une gêne dans ce cas, qu'est-ce qu'il gêne en réalité?
La survie de l'éleveur ou le maintien de conditions discutables?

Là encore le problème sanitaire, est une des difficultés apportée par les mesures de protection. Pas énorme je dirais, parce qu'on fini toujours par se débrouiller autrement, et l'éleveur laisserai tout de même pas ses bêtes crever dans la boue et l'urine! Mais s'en est une...
Ben le surpâturage, si on prend l'étymologie du mot, il me semble que ça signifie "excès de pâture", c'est-à-dire "surmangeage", si je peux me permttre d'inventer des mots... Laughing

Ugatza a écrit:
J'ai bien vu la photo de ce qui restait de l'agneau.
Je ne discute pas qu'il s'agisse d'un loup.
Ni que le loup ait été présent pas loin de tes chèvres.
Mais tu n'as pas été confrontée à une attaque et tu n'as pas pu mettre en relation (par toi même) l'état du dispositif de protection et le succés d'une attaque.

non et j'en suis plutôt heureuse Laughing
ça on en parlai à notre stage. Que finalement, on ne saurait jamais si physiquement sur le terrain, les écovolontaires servent à quelque chose Laughing : "si ya une attaque, on aura servit à rien", "si ya pas d'attaques, comme savoir si notre présence y est pour quelque chose?". Mais moralement, je sais que j'ai servi à quelque chose.
Mais je ne permettrai pas de remettre en cause les efforts de protection de cet éleveur...
Et justement malgré tous ces efforts (parce qu'il en fait, même s'il est très anti-loup!), qu'aurions nous a dire, nous pro-loups, si tout ça n'était pas efficace? C'est un de nos arguments, les mesures de protection! C'est aussi un argument des anti-loups, que de dire que ça sert à rien!


Dernière édition par le Sam 7 Juil 2007 - 3:31, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tempsdesloups.over-blog.com
CANIS
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 2965
Age : 65
Localisation : Sud Sud Est des Alpes
Date d'inscription : 31/05/2006

MessageSujet: Re: Un tour chez les éleveurs : Pastoraloup expérience vécue   Sam 7 Juil 2007 - 3:23

Brosco a écrit:
…/…Selon l'éleveur, les patous se considéraient comme appartenant réellement au troupeau…/…
Voilà toute la différence entre un patou qui fait ce que l'on attend de lui et un patou "anarchique", et pour qu'un patou se considère comme appartenant au troupeau il faut qu'il soit né et qu'il ait grandi parmi les brebis, s'il est pris dans un élevage à l'âge adulte il n'aura eu que trop de contacts avec d'autres chiens et avec les hommes et sera "imprégné" par eux et ne pourra que très difficilement s'identifier aux brebis.
En ce qui concerne l'autorité du berger sur ces chiens, elle doit être la même que celle exercée sur les chiens dits de "conduite" (à bon berger bon chien). Même si le travail des patous ne consiste pas à "mener" le troupeau, lorsque le berger lui intime l'ordre "halte" ou "aux pieds" ou tout autre ordre dont le but est d'éviter à l'animal de commettre une agression, le patou doit lui obéir, le dominant doit rester l'homme pour que la situation ne dégénère pas.
Ce qui me fait supposer que les patous qui n'obéissent pas à leur maître le font, soit par manque d'éducation due au je m'en foutisme du berger, soit parce que le berger trouve un intérêt à ce que ces chiens agressent ceux qui fréquentent la montagne.

_________________
Respecte la nature et elle te le rendra. Détruis-la, et elle te détruira. Ce n'est que justice.
Aussi petit que soit l’amour, il sera toujours plus grand que la haine.


Le coup de fusil part. L'oiseau tombe, moins bas que le chasseur.
Sylvain Tesson
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EN33

avatar

Féminin Nombre de messages : 53
Age : 29
Localisation : Médoc
Date d'inscription : 05/06/2006

MessageSujet: Re: Un tour chez les éleveurs : Pastoraloup expérience vécue   Sam 7 Juil 2007 - 3:25

tite drine a écrit:
Citation :
Et ça c'est pas le problème du surpaturage, les bêtes paturent quasimment pas dans les parcs...
Tiens, ça me rappelle un truc que nous a dit l'éleveur qui était venu nous parler lors de l'expo qu'on a fait à Chomelix avec Mike et Chris.... : les brebis mangeraient le plus gros de leur ration quotidienne de bon matin, et donc ces parcs de nuit poseraient un problème essentiel, à savoir ne leur permettraient pas de se nourrir correctement. Alors, sur le terrain ? car celui-ci ne possédait que 80 brebis...

En fait un des arguments des éleveurs anti-loup, c'est que les brebis ne mangent qu'en montant. Et que si on les laisse faire, elle se posent d'elles mêmes sur leur couchade "naturelle" pour la nuit. Alors que pour les parquer, faut les redescendre, ça les fait marcher pour rien, et en plus elle compensent pas parce qu'elle mangent pas. Et ça les stresse, parce qu'on les bouste et que ça va contre leur instinct (est-ce que c'est vraiment ça... mais je trouvai pas d'autres mots) d'aller vers leur couchade.
Maintenant je n'ai pas put mesurer moi-même la chose car j'y suis resté trop peu de temps pour ça, mais je pense qu'ils connaissent quand même leur métier... donc je les crois, mais je n'en fais pas moi un argument contre le loup puisque je suis pour Laughing

tite drine a écrit:
Et sinon, tu n'as pas répondu pour les fusils, mais n'y a-t-il vraiment aucune autre alternative envisageable ? Du moins dont ils parlent .... ???

Si, je cite ce que j'ai souvent entendu : " je veux pas forcément qu'on tire sur les loups, mais que ceux des villes les enlevent et les mettent ailleurs. Ils peuvent bien faire ça, puisqu'ils ont été capables de les amener ici!"
Et là on tombe encore sur un autre problème!
C'est simple, chaque fois qu'on discutait quelque soit le sujet, on retombait toujours sur celui-là : loup réintroduit, ou revenu seul...?!!
Et ça pour moi ça relève de l'iréel...!
Mais mon point de vue n'est que le miens, je ne résoudrai pas la crise à moi toute seule, des écovolontaires yen a eut déjà pleins avant moi et pourtant... Laughing Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tempsdesloups.over-blog.com
EN33

avatar

Féminin Nombre de messages : 53
Age : 29
Localisation : Médoc
Date d'inscription : 05/06/2006

MessageSujet: Re: Un tour chez les éleveurs : Pastoraloup expérience vécue   Sam 7 Juil 2007 - 3:42

CANIS a écrit:
Brosco a écrit:
…/…Selon l'éleveur, les patous se considéraient comme appartenant réellement au troupeau…/…
Voilà toute la différence entre un patou qui fait ce que l'on attend de lui et un patou "anarchique", et pour qu'un patou se considère comme appartenant au troupeau il faut qu'il soit né et qu'il ait grandi parmi les brebis, s'il est pris dans un élevage à l'âge adulte il n'aura eu que trop de contacts avec d'autres chiens et avec les hommes et sera "imprégné" par eux et ne pourra que très difficilement s'identifier aux brebis.

Je sais pas si t'arriveras à trouver beaucoup de patou n'é au milieu des brebis... Laughing
Par contre ils y sont, effectivement, mis très jeune. Après sélection (pour plus d'info, il faut se renseigner auprès de la DDAF). C'est là que se fait l'imprégnation. Quasimment pas de contact humain, à part celui de son maître, pendant 4 mois pour les plus doués, 6 mois pour les plus longs à former.
Ensuite lorsqu'il est attaché au troupeau, il peut très bien voir parfois même être caressé par des humains. Mais bon ça bien sûr ça dépend du caractère et de l'agressivité du chien. pour ce qui est des caresses, le seul danger à éviter est qu'il ne reporte pas l'affection qu'il porte au brebis, sur l'homme. Son efficacité, est mesuré par son affection portée aux brebis. Elles doivent être au premier plan à ses yeux, en second seulement il doit y avoir le maître. Et pourquoi pas d'autres humains.

Canis a écrit:
En ce qui concerne l'autorité du berger sur ces chiens, elle doit être la même que celle exercée sur les chiens dits de "conduite" (à bon berger bon chien). Même si le travail des patous ne consiste pas à "mener" le troupeau, lorsque le berger lui intime l'ordre "halte" ou "aux pieds" ou tout autre ordre dont le but est d'éviter à l'animal de commettre une agression, le patou doit lui obéir, le dominant doit rester l'homme pour que la situation ne dégénère pas.

Le chien doit obéir à un rappel, mais bon ça me semble que c'est le cas d'un peu tous les chiens... Laughing
Mais il n'obéit pas aux autres ordres de son maître! (sauf parfois "au troupeau") justement parce que ce n'est pas au maître que le chien est attaché!
Tandis que le chien de conduite, il mène le troupeau comme le veut son maître! il ne décide pas lui même de ses actes comme le patou! c'est pourquoi un chien de conduite doit répondre aux ordres de son maître sans cesse, contrairement au patou.

Canis a écrit:
Ce qui me fait supposer que les patous qui n'obéissent pas à leur maître le font, soit par manque d'éducation due au je m'en foutisme du berger, soit parce que le berger trouve un intérêt à ce que ces chiens agressent ceux qui fréquentent la montagne.

Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tempsdesloups.over-blog.com
CANIS
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 2965
Age : 65
Localisation : Sud Sud Est des Alpes
Date d'inscription : 31/05/2006

MessageSujet: Re: Un tour chez les éleveurs : Pastoraloup expérience vécue   Sam 7 Juil 2007 - 10:02

CANIS a écrit:
qu'il soit né et qu'il ait grandi parmi les brebis
Tu as raison je n'ai pas été assez clair. J'aurai du dire "au mieux qu'il soit né ou à défaut qu'il ait grandi etc."
EN33 a écrit:
Mais il n'obéit pas aux autres ordres de son maître! (sauf parfois "au troupeau") justement parce que ce n'est pas au maître que le chien est attaché!
Tandis que le chien de conduite, il mène le troupeau comme le veut son maître! il ne décide pas lui même de ses actes comme le patou! c'est pourquoi un chien de conduite doit répondre aux ordres de son maître sans cesse, contrairement au patou.
Si le chien n'obéit pas à sont maître ce n'est pas une question d'attachement mais parce qu'il ne reconnaît pas celui-ci comme sont maître justement, et dans ce cas celui-ci est seul responsable parce qu'il n'a pas su, ou pas voulu faire le nécessaire pour se faire obéir, et cela est valable pour toutes les races de chien.
EN33 a écrit:
CANIS a écrit:
Ce qui me fait supposer que les patous qui n'obéissent pas à leur maître le font, soit par manque d'éducation due au je m'en foutisme du berger, soit parce que le berger trouve un intérêt à ce que ces chiens agressent ceux qui fréquentent la montagne.

Shocked
Very Happy Quel intérêt peuvent tirer les bergers/éleveurs de cette situation...!!? Wink
Les suggestions sont ouvertes à vous tous... moi j'ai mon idée silent .

_________________
Respecte la nature et elle te le rendra. Détruis-la, et elle te détruira. Ce n'est que justice.
Aussi petit que soit l’amour, il sera toujours plus grand que la haine.


Le coup de fusil part. L'oiseau tombe, moins bas que le chasseur.
Sylvain Tesson
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ugatza
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 7456
Localisation : Normandie
Date d'inscription : 31/05/2006

MessageSujet: Re: Un tour chez les éleveurs : Pastoraloup expérience vécue   Sam 7 Juil 2007 - 16:11

Pour un chien, le dominant est avant tout celui qui donne ou qui laisse à manger volontairement.
C'est bien la relation qui existe (ou doit exister) entre l'éleveur et le patou.
En effet, c'est bien l'éleveur qui donne à manger.
Si on met le patou très jeune dans le troupeau, c'est pour qu'il considère les brebis comme des membres (de rang inférieur, comme des louveateaux) de sa meute à protéger.
Donc rien ne justifie qu'un patou échappe au contrôle de son maître qui fait partie du dispositif, sur place.
Cela peut avoir des conséquences terribles.
S'il n'obéit pas au moment où il poursuit un cerf car il s'éloigne alors rapidement, il pourrait ne pas obéir non plus au moment où il poursuit une personne (un enfant ? )qui court.

EN33 a écrit:

non et j'en suis plutôt heureuse Laughing
ça on en parlai à notre stage. Que finalement, on ne saurait jamais si physiquement sur le terrain, les écovolontaires servent à quelque chose Laughing : "si ya une attaque, on aura servit à rien", "si ya pas d'attaques, comme savoir si notre présence y est pour quelque chose?". Mais moralement, je sais que j'ai servi à quelque chose.
Mais je ne permettrai pas de remettre en cause les efforts de protection de cet éleveur...
Et justement malgré tous ces efforts (parce qu'il en fait, même s'il est très anti-loup!), qu'aurions nous a dire, nous pro-loups, si tout ça n'était pas efficace? C'est un de nos arguments, les mesures de protection! C'est aussi un argument des anti-loups, que de dire que ça sert à rien!

Un des arguments des éleveurs est de dire que ces mesures sont inefficaces alors qu'ils ne les appliquent pas réellement. Wink
On peut tout remettre en cause, l'important est de parler de la vérité.

_________________
A quoi ça sert un ours?
Et toi, à quoi sers-tu? Tu existes, c'est tout et c'est déjà prodigieux.
Et bien, c'est la même chose pour l'ours. C'est un être vivant, cela suffit.
Claude Dendaletche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michel
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 2957
Age : 68
Localisation : Drôme
Date d'inscription : 31/05/2006

MessageSujet: Re: Un tour chez les éleveurs : Pastoraloup expérience vécue   Sam 7 Juil 2007 - 16:23

CANIS a écrit:
Ce qui me fait supposer que les patous qui n'obéissent pas à leur maître le font, soit par manque d'éducation due au je m'en foutisme du berger, soit parce que le berger trouve un intérêt à ce que ces chiens agressent ceux qui fréquentent la montagne.

Les explication précedant cette affirmation ( Very Happy ) ne m'ont pas convaincues...
Ayant eu en ma "possession" une chienne "komondor" encore peut être plus rustique que le patou... Et qu'il n'est pas, mais pas du tout évident de dresser l'animal comme un vulgaire "toutou". Il est sûr qu'il faut a tou prix un rapport de dominé a dominant zt ce n'est pas en 15 jours ou 3 semaines comme le mission de EN33 que l'on peut onbtenir un tel rapport Very Happy

Mai,ntenant ces chiens là, on ne les éduque pas, on les "canalise", c'est à dire on "joue" avec leur instinct...je ne sais pas si je ne fais bien comprendre, mais je sais que Marion pour les avoir fréquenté me comprendra Very Happy et je ne pense pas que Sébastos, me contredirait...en parlant le lui, il a du être enlevé par les FARC, car cela fait longtemps que l'on n'a eu des nouvelles Laughing

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ugatza
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 7456
Localisation : Normandie
Date d'inscription : 31/05/2006

MessageSujet: Re: Un tour chez les éleveurs : Pastoraloup expérience vécue   Sam 7 Juil 2007 - 16:33

EN33 a écrit:


Ugatza a écrit:
Ensuite: sur les problèmes sanitaires et la taille des parcs.
S'il y a de la boue et des problèmes sanitaires, et que les parcs sont trop petits pour le territoire loué, c'est qu'il y a surpâturage et la contrainte liée à la présence du loup ne fait que révéler le problème...qui est chronique.
J'ai observé l'érosion liée au piètinement des troupeaux et des zones "brûlées" par l'urine, là où il n'y a aucun parc ni aucune garde dans les Pyrénées Basques.
Là aussi, ce n'est pas un argument contre le loup.
Il ne doit pas y avoir de surpâturage.
Si le loup est une gêne dans ce cas, qu'est-ce qu'il gêne en réalité?
La survie de l'éleveur ou le maintien de conditions discutables?

Là encore le problème sanitaire, est une des difficultés apportée par les mesures de protection. Pas énorme je dirais, parce qu'on fini toujours par se débrouiller autrement, et l'éleveur laisserai tout de même pas ses bêtes crever dans la boue et l'urine! Mais s'en est une...
Ben le surpâturage, si on prend l'étymologie du mot, il me semble que ça signifie "excès de pâture", c'est-à-dire "surmangeage", si je peux me permttre d'inventer des mots... Laughing

Je crois que tu ne m'as bien compris.
J'ai écrit que ce problème existe aussi là où le parcage n'existe pas, parce que les troupeaux ne sont pas gardés, peu "visités" et donc peu soignés.
J'ai observé plusieurs fois des rassemblements spontanés de moutons (plusieurs troupeaux mélangés) à la tombée de la nuit (sans toutefois pouvoir dire si c'est systématique).
Ces problèmes sanitaires ne sont pas une conséquence des mesures à prendre pour tenir compte de la présence du loup.
Habituellement, les éleveurs s'en f... et acceptent un fort taux de mortalité.
Donc quand un éleveur dit que ce surcroît de travail est du au loup, il ment par omission. Il fait "son numéro" de victime.

As-tu écouté cette émission?
http://www.la-bas.org/article.php3?id_article=188

_________________
A quoi ça sert un ours?
Et toi, à quoi sers-tu? Tu existes, c'est tout et c'est déjà prodigieux.
Et bien, c'est la même chose pour l'ours. C'est un être vivant, cela suffit.
Claude Dendaletche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CANIS
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 2965
Age : 65
Localisation : Sud Sud Est des Alpes
Date d'inscription : 31/05/2006

MessageSujet: Re: Un tour chez les éleveurs : Pastoraloup expérience vécue   Dim 8 Juil 2007 - 5:01

Quelle que soit la race de canidé, si rustique soit-elle, toutes peuvent se dresser, mais c'est sûr avec des différences qui sont dues au caractère de l'animal, sans pour autant en faire des animaux de cirque, un minimum d'ordres peuvent leurs être appris, suffisamment pour que la personne qui les donne puisse ne pas avoir de problème avec les personnes étrangères au chien.
Maintenant tous les chiens ne sont pas faits dans le même moule et chacun a son caractère, un animal qui aura une tendance dominante sera plus difficilement gérable qu'un animal avec un caractère soumis, il est donc fort possible, et même très probable, Michel, que tu as eu une femelle Komodor à caractère dominant.
Il ne faut pas imputer la difficulté à se faire obéir par un chien qu'à sa race, mais aussi à son caractère, même si des races sont reconnues comme étant plus facile à dresser.
Nous sommes d'accord pour dire qu'il est normal qu'EN33 ne puisse se faire obéir par le Patou qui lui a été alloué, puisqu'elle n'était pas reconnue par celui-ci comme son maître. Quant au fait qu'il course un cerf n'en parlons même pas, je ne connais pas beaucoup de chiens, sauf ceux qui sont passés dans les mains d'un dresseur du GIGN ( Very Happy ), qui ne partent derrière un animal qui court.

_________________
Respecte la nature et elle te le rendra. Détruis-la, et elle te détruira. Ce n'est que justice.
Aussi petit que soit l’amour, il sera toujours plus grand que la haine.


Le coup de fusil part. L'oiseau tombe, moins bas que le chasseur.
Sylvain Tesson
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tite drine
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 2155
Age : 38
Localisation : Auvergne
Date d'inscription : 01/06/2006

MessageSujet: Re: Un tour chez les éleveurs : Pastoraloup expérience vécue   Dim 9 Sep 2007 - 10:18

un petit résumé de la saison pastoraloup (source FERUS )
Citation :
« Quelle vie là-haut ! »

Camille – bénévole pastoraLoup août 07

C’est sûr, le dépaysement est grand, l’expérience est forte « là-haut » en alpage !
C’est une fois de plus, le constat, que font à peu près tous les éco-bénévoles qui redescendent des estives cette saison.

Les missions pastoraLoup ont mobilisé jusqu’ici une quarantaine de personnes, l’essentiel comme à l’habitude, sur l’aide à la surveillance des troupeaux. Pour autant cette année, nous enregistrons une forte activité sur les aménagements de clôtures de protection et contention. Ainsi, une bonne vingtaine d’éleveurs collaborent actuellement au programme.

Le printemps fut bien rempli, avec les premières missions (chantiers et surveillance ) et les sessions de sensibilisations des nouveaux bénévoles Presque une quarantaine de personnes ont ainsi été « formées » avant le gros de la saison. En y ajoutant nos fidèles « redoublants » le manque d’éco-bénévoles se fait moins sentir que la saison passée

De façon générale, l’été est contrasté : coté météo, de la pluie et des alpages verts fluos sur le nord des Alpes, des prairies jaune-feu sur les Alpes du Sud avant même la fin juillet – coté prédation, moitié moins d’attaques sur certains secteurs, des points-chauds préoccupants sur d’autres pâturages – coté pastoraLoup, de vrais « vacances » pour certains éco-bénévoles, une épreuve pas facile-facile pour d’autres (l’effort, le brouillard, la nuit, le prédateur …) Hervé, un habitué des missions pastoraLoup n’a jamais passé une « estive » aussi tranquille (du moins pour l’instant !) Mais plus bas, dans la même vallée Eric passe au même moment, des nuits tendues sur un point chaud où plusieurs attaques ont malmené ces derniers temps « son » troupeau de moutons !

L’automne arrive, l’activité décroît doucement, mais la saison est loin d’être terminée. Il faudra attendre début novembre et la Rencontre-bilan pour clôturer cette nouvelle édition et connaître la fin des aventures pastorales d’Eric, Hervé… et tous les autres !!

D’ici fin décembre, le rapport d’activité annuel sera disponible sur notre site pour revenir en détails et en images sur la neuvième année du programme pastoraLoup

Bonne rentrée aux « gens d’en bas » !

J-Luc B, le 04-09-07

Jean-Luc BORELLI : 06-84-75-05-13 / pastoraloup@ours-loup-lynx.info

_________________

"Lorsque l'homme aura coupé le dernier arbre, pollué la dernière goutte d'eau, tué le dernier animal et pêché le dernier poisson, alors, il se rendra compte que l'argent n'est pas comestible."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://drine.info/
EN33

avatar

Féminin Nombre de messages : 53
Age : 29
Localisation : Médoc
Date d'inscription : 05/06/2006

MessageSujet: Re: Un tour chez les éleveurs : Pastoraloup expérience vécue   Dim 7 Oct 2007 - 13:24

... et un petit article dans les pages locales du Sud-Ouest.

http://tempsdesloups.over-blog.com/article-7163922.html

Mais comme tout article qui se respecte, il comporte des erreurs Laughing .
La plus importante, c'est que le journaliste à inversé mes lieux de stage et de mission. La Tinée, c'est dans les Alpes-Maritimes...
M'enfin, tant pis, c'est pas grave... Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tempsdesloups.over-blog.com
tite drine
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 2155
Age : 38
Localisation : Auvergne
Date d'inscription : 01/06/2006

MessageSujet: Re: Un tour chez les éleveurs : Pastoraloup expérience vécue   Sam 5 Jan 2008 - 1:04

hop hop hop, je remonte ce sujet, l'agenda 2008 vient de sortir, alors pour les intéressés :
FERUS a écrit:
Pastoraloup : agenda 2008

jeudi 3 janvier 2008

LES ACTIONS


Stage de sensibilisation :

Découverte du pastoralisme et de la problématique prédateurs – élevage.
S’adresse principalement aux candidats à une mission d’aide à la surveillance.

- 8 – 11 mai : Isère
- 1 – 7 juin : Alpes de Haute Provence
- 29 juin – 5 juillet : Alpes Maritimes

Les missions :

- Aide à la surveillance : Mai à novembre - prévoir 2 à 3 semaines par mission

- Chantiers d’aménagements pastoraux (prévisionnel début de saison) :
* 19 – 24 mars : Haute Alpes – cabane + parc de nuit
* 6 – 11 avril : Alpes de Haute Provence - parc de pâturage

- Interventions d’urgence : tout au long de l’année sur toutes les zones à loup

Week-end Bilan :
1 – 2 novembre / Alpes de Haute Provence - clôture de la saison

INSCRIPTION


Date limite de dépose des dossiers de candidature :
Fiche de renseignements + CV + lettre de motivation + frais d’inscription
- 29 février pour les candidats au chantier pastoral de mars
- 21 mars pour les candidats au chantier pastoral d’avril
- 11 avril pour les candidats au stage de formation en mai en Isère
- 7 mai pour les candidats au stage de formation en juin dans les Alpes de Hte Provence
- 6 juin pour les candidats au stage de formation en juillet dans les Alpes Maritimes

Sélection :
Sur dossier et entretien si nécessaire
- 5 mars pour les candidats au chantier pastoral de mars
- 26 mars pour les candidats au chantier pastoral d’avril
- 16 avril pour les candidats au stage de formation en mai en Isère
- 13 mai pour les candidats au stage de formation en juin dans les Alpes de Hte Provence
- 11 juin pour les candidats au stage de formation en juillet dans les Alpes Maritimes

RAPPEL


- Frais d’inscription au programme pastoraLoup :
* adhésion Ferus à partir de 13 euros
* participation au stage de sensibilisation et W-E restitution : 80 euros

- 66% de frais engagés dans ce programme sont déductibles des impôts
Pour l'inscription, rendez vous sur cette page : http://www.ours-loup-lynx.info/spip.php?article1151
et téléchargez le dossier au format PDF
Wink Smile

_________________

"Lorsque l'homme aura coupé le dernier arbre, pollué la dernière goutte d'eau, tué le dernier animal et pêché le dernier poisson, alors, il se rendra compte que l'argent n'est pas comestible."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://drine.info/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un tour chez les éleveurs : Pastoraloup expérience vécue   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un tour chez les éleveurs : Pastoraloup expérience vécue
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» P'tit tour chez Logan
» petit tour chez iktus :-)
» Un petit tour chez les Celtes
» un petit tour chez moi ?
» Un ptit tour chez Filou76 & Ci

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nature et Biodiversité :: Nature et Biodiversité :: GRANDS PREDATEURS :: Loup-
Sauter vers: